Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Cher Jérôme Kerviel,

18/03/2008 ( Finance ) 0 avis


A lire tes propos reportés dans les médias, tu as l’air plutôt une bonne poire, ta photo est plutôt pas mal. Tes supérieurs hiérarchiques t’ont poussé à faire quelques transactions illicites et toi tu as foncé bille en tête, croyant que tu allais non pas plonger, mais devenir le grand trader des familles. J’aime bien ton expression « Pas vu, pas pris. Pris, pendu ! » (Mais ton chef vu, pas pris, pas pendu) Mais en plus je suis à peu près sur que tu ne vas pas être pendu, tu es grillé pour retrouver du boulot, mais j’espère que tu vas vite prendre des avocats et des gens qui vont faire payer aux média ta photo dans les magazines people et tu gagneras ton bonus 2007. Si tu as un grand zizi tu pourrais même exposer nu dans un magazine féminin.Si tu veux te réfugier au Brésil, tu seras le bienvenu dans ma région, on pourra peut être faire des affaires. Courage mon vieux et en plus vous êtes maintenant une équipe, tu as fait plonger tes chefs Eric Cordelle et Martial Rouyère, je te conseille d’aller les voir pour essayer de faire la paix avec eux car après tout ils vont être dans la même galère que toi, voire plus. Une moment donné j’ai cru que tu étais un Frank Abagnale bis, tu sais celui dont on a fait le film Arrête-moi si tu peux » avec Leonardo DiCaprio et Tom Hanks, mais non, tu es un employé normal, qui a fait une gaffe et tu ne t’ai pas méfié, je pense même que tu es un pur, mais avec ton complexe à la con concernant tes diplômes, là je ne te suis pas, diplôme ou pas, quand on est intelligent on s’en sort, et toi mon cher Jérôme, tu es intelligent, t’as juste fait une grosse gaffe, qui va te mettre du plomb dans la tête. Pour l’instant j’attends que ton grand patron tombe et en attendant, je vais peut-être envoyer mon CV à la Société Générale. Tu pourris en prison, ils t’ont abandonné, je pense que tu aurais du appeler les paparazzi, vendre tes photos au lieu de te les faire voler, mais je sais tu as fait le choix de faire l’autruche, et tu es un prison, ton patron lui est dehors. J’attends que tu sortes de la prison, peut être es-tu déjà en train d’écrire un livre, mais reveille toi, on t’a déjà oublié. A la sortie de prison, il faut que tu fasses facturer tes interviews au moins 50 000 Euros et attention, un journal à la fois, et il faut que tu bosses ton anglais pour les magazines américain, et faut que tu fasses un blog, dépéche-toi.



Étiquettes : ,




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire