Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Whispurr: un service comme twitter en plus discret

14/09/2009 ( twitter ) 0 avis


L’intérêt de Twitter c’est qu’il est public et l’inconvénient de Twitter c’est qu’il est public, à moins d’envoyer des messages directs. D’ailleurs, les utilisateurs devenus un peu experts utilisent des outils comme twittdeck pour ne suivre qu’un paquet de copains car il est impossible de suivre plus de 100 personnes c’est qui est déjà énorme. (à raison de 10 twitts par personne et par jour ça fait déjà 1000 twitts!)

whisper



Whispurr.com comble un peu cette lacune en proposant de faire des conversations (simili twitt) mais  seulement à un groupe de personnes; vous envoyez un message à des personnes spécifiques du style @marothro, mais si vous voulez que ce soit public il faut ajouter @public

Ce qui fait whispurr et que twitter ne fait pas

  • permets d’envoyer des messages à un groupe fermé de personnes
  • permet d’envoyer jusqu’à 300 caractères
  • suggère une liste de contact en commençant par @ toute la liste apparaît
  • les noms ne font pas partie du message, ce qui accroit la possibilité de la longueur des messages.

je vois plusieurs avantage à ce service

  • les entreprises vont aimer la partie non publique, discussion entre experts, entre groupes.
  • les teenagers qui n’aiment pas le fait que twitter soit public vont aimer, au moins les parents ne verront pas leur message
  • on pourrait faire communiquer des  objets entre eux sans pour cela que tout le monde le sache

Ce qui manque à ce service (suggestion que j’ai déjà envoyées par whisper au créateur)

  • la possibilité de programmer des groupes de personnes ce qui faciliterait l’envoi d’un message à plusieurs personnes.
  • la possibilité de twitter les messages publics
  • la possibilité d’inviter mes contacts à partir de gmail
  • la mise à disposition d’un flux rss pour les timeline public

Voilà ma public time line http://www.whispurr.com/home/marothro

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire