Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Superviser votre blogue avec port-monitor

05/03/2013 ( blogging ) avis


Si vous avez un site internet, un blogue, un serveur, il est préférable de savoir quand il tombe en panne.  Depuis que je blogue, la plupart du temps, mes sites tombent en panne et se remettent en route tous seuls.  A part quelques manipulation malheureuses au départ, je touche rarement à la configuration des blogues, donc ce n’est pas moi qui provoque les pannes. Cela dit, j’ai mis en place quelques services qui “pinguent” de temps en temps mes blogues et m’informent quand il y a un problème. (temps d’accès, site en croix)

Les sites que j’utilise sont uptimerobot,  100pulse ou encore howsthe.com. Je ne sais pas si ce sont les meilleurs services, mais il me satisfont pleinement.  À titre d’exemple, dans le tableau qui suit, on peut voir le taux de disponibilité de quelques un de mes blogues et roget.biz se prend un taux de 99.96% de disponibilité ce qui ne donne pas plus de 4 heures d’indisponibilité par an!  N’oublions pas que 99% veut dire 3 jours de panne par an ! Ce qui est intolérable.



Aujourd’hui, je viens de tester le nouveau site  port-monitor.com qui permet de superviser un site internet, un serveur  ou un service via un port. En ce qui me concerne, la supervision de site me suffit.

En plus du temps d’indisponibilité de chaque site programmé on peut aussi superviser le temps de réponse. En effet, après la disponibilité, la vitesse d’un site est primordiale. Sur ce site on mesure également le temps de réponse, qui doit correspondre en temps où le site commence à réagir, non pas le temps de téléchargement total d’une page. Il s’agit quand même d’un indicateur intéressant.

La limite en terme de supervision est limité à 10 targets (cibles). Cela fait 10 domaines max, ce qui est largement suffisant dans 99% des cas. Notez qu’il  est possible de créer des groupes de supervision, ce qui permet éventuellement de faire de tris intelligents. C’est plutôt utile   si on a pas mal de sites à superviser.  De mon côté, ce ne m’intéresse pas.

Comment ça marche ?

En fait le site doit envoyer une sorte de ping vers le nom de domaine supervisé  et calcule le temps de retour du ping, ce temps doit être le “Response time” et s’il n’y a pas de réponse au bout d’un certains temps, on commence à calculer le temps d’indisponibilité.  Le service envoie un ping régulièrement et c’est ainsi qu’on arrive à calculer le temps d’indisponibilité.

Quelques conseils de blogueur confirmé 

  • Utiliser deux services pour superviser un blogue. Cela permet de corréler les évènements.
  • N’utilisez pas 10 services pour superviser votre site.
  • Choisir un service qui vous envoie un mail, twitter ou mieux un sms. Dans mon cas je n’utilise que le mail.
  • Choisir un service qui permet de programmer le nombre de ping par heure. Plus il y a de pings, plus la mesure est précise. Pour le services gratuits, ce temps n’est pas forcément ajustable.
  • si vous êtes sur un serveur mutualisé tester également le site qui est hébergés sur le même serveur : mode d’emploi sur ici. Cela permet de dire que ce n’est pas forcément votre problème si votre blogue est en panne.
  • Si vous votre blogue est en panne, faire une recherche sur twittter avec la hashtag du nom de votre hébergeur pour voir si quelqu’un se plaint déjà!
  • N’hésitez pas à envoyer un ticket à votre hébergeur en cas d’indisponibilité du site.

 port-monitor.com

 

Tags:




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------