Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Quand je mourrai, qui va profiter mes pub adsense et autre programme de filliation?

17/09/2008 ( humour ) 9 avis


J’ai récemment pensé un nouveau business intéressant, concernant notre activité post mortem sur internet. Quand on meurt généralement après l’enterrement on a tous nos héritiers qui se ruent sur notre patrimoine et commencent à fouiller dans nos affaires. J’imagine qu’ils fouilleront également dans mes disques durs à la recherche d’indices scabreux, de mots de passe, et de numéros de compte en banque….

Mais combien vont penser à toutes mes boites mail, mon flickr, mon facebook, mon orkut, mon adobe, mon panoramio, mon paypal, mon twitter, mon adsense, mes miles TAM et AirFrance, mes filiations diverses et autres centaines de services sur lequel je suis inscrit? Quelle va être ma vie post-mortem? Heureusement il y a mon blog qui sera un premier héritage numérique, qui restera vivant jusqu’à l’expiration de mon nom de domaine, à moins qu’il ne soit repris par un de mes descendants.



Alors J’ai imaginé un service qui s’appellerait « postmotem email service » qui s’occuperait de ce genre d’affaires. Ce service serait relativement simple, vous pourriez  préparer une dizaine d’email à des personnes où des groupes de personnes avec à un message personnalisé et une chronologie des envois. Le service postmortem détecterait votre mort de façon automatique, par exemple 1 mois après votre dernier passage sur le site post-mortem, et ou après trois rappel par mail auquel vous ne répondriez pas.  En plus de ce service on pourrait imaginer une prise en charge légére de la maintenance de mon blog avec options 10 ans, 20 ans  ou perpétuité.

Voilà la serie de mail que je vais envoyer

  • un mail à mon avocat, pour lui donner les instructions de base,
  • à mon notaire pour faire un testament électronique, il faudrait voir la partie légale de ce mail,
  • à la police « email qui commencerait par –en cas de mort violente…. »
  • un mail à mon curé, pour lui dire les péchés que tu n’a jamais osé lui confesser
  • à mon chef pour lui dire à quel point  je l’aime (à l’heure actuelle je n’en ai pas, mais…)
  • à mes descendants où je  donnerais l’ensemble de mes mots de passe de tous mes comptes et pour leur dire aussi que je les aimes.
  • à mes ennemis leur disant que j’ai envoyé un email à la police (évidement ce mail arriverait après celui qui arrive à la police).
  • un email à ma belle mère, pour lui demander de ne pas m’importuner là haut.
  • un email général à tous les gens de mon carnet d’adresse électronique.
  • un twitt général qui dirait que mon twitt se tait à jamais
  • un post vers mon blog disant que si je n’ai pas blogué depuis 1 mois c’est que je suis probablement mort
  • …/…

Si je montais ce genre de service je ne pourrais pas résister de jeter un coup d’oeil dans les mails des gens qui s’inscriraient. D’autres part, j’imagine qu’il faudrait un serveur super sécurisé pour ne pas se faire voler les fichiers! Un fichier avec des mots de passe intéresserait pas mal de gens!!!

En attendant il y a toujours ces services qui peuvent faire office de cette idée, mais dans ce cas il faut à chaque fois reprogrammer la date d’envoi, alors c’est trop de travail.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Jeff Tardif |

Rohlala….

Tu touches à quelque chose là…

L’entrepreneur en moi est en pleine effervescence :p

Tu songes à le faire pour vrai, où ça n’est qu’une idée comme ça?

Jeff Tardifs et son denier billet..Alexa: indice biaisé ou formidable outil?

Commentaire de Thierry Roget |

Jeff, c’est une idée, je ne suis pas dans ce domaine, mais pourquoi pas! Toi qui manie les bases de données avec diggons, cela ne devrait pas être compliqué. Si tu fais le site, après je le traduis en portugais, et j’en fais la promotion au Brésil. 50 millions d’internautes sans compter les portugais, ça peut être un bon business.

Commentaire de Jeff Tardif |

Tu parles portugais??

SI j’ai des sites à faire traduire éventuellement, on peut en parler ? Moyennant rémunération il va sans dire 😀

(je vois bien un Diggons en Portugais)

Jeff Tardifs et son denier billet..Google AdSense, Yahoo!, Microsost ou une régie publicitaire privée?

Commentaire de Thierry Roget |

En fait la traduction ne couterait rien, je travaille plus sur un modèle de partenariat. Généralement mon job c’est deux mettre en commun deux sociétés qui vont faire affaire, moi je prend ma com au passage, mais justement j’ai envie de ne plus faire l’intermédiaire. Je t’écris en privé sur le sujet.
Bye

Commentaire de Funnycat |

Business Roger + Jeff = Bon partenariat. Qui l’eut cru. XD

Pour retourner au sujet, je tiens à préciser que la personne qui oublie de préciser pendant un mois qu’elle est encore en vie (donc qui est considéré comme morte pour ce site post-mortuaire) est pas dans la merde. Va trouver une bonne excuse pour ces gens …

Funnycats et son denier billet..Liste de DiggLike (Septembre 2008)

Commentaire de Thierry Roget |

Comme on dit, 5 minutes avant sa mort il était vivant!

Commentaire de Mr Xhark |

Et sinon un papier avec toutes les instructions, dans un coffre fort en banque, c’est pas plus sécurisé ? 🙂

Imagine que le serveur bug et que paf tous les emails partent d’un coup alors que t’es pas mort… va falloir changer tous les mots de passe, effacer les fausses infos et twits, etc… galère ^^

Mr Xhark et son denier billet..Windows 2008 offert à tous les étudiants Dediboxiens

Commentaire de Thierry Roget |

@Xhark effectivment, la banque ou le notaire c’est pas mal. Moi j’ai mon cahier à spiral, seul objet que je prendrais avec moi en cas de tremblement de terre !

Commentaire de Ma vie numérique après ma mort |

[…] et c’est peut-être demain.  J’écrivais il y a déjà plusieurs mois un article  Quand je mourrai, qui va profiter mes pub adsense et autre programme de filliation? . Un blog ne meurt jamais? En fait il meurt bien après le départ de son propriétaire. Imaginons […]

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire