Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Pourquoi les blogueurs vouvoient dans leur blog?

15/07/2008 ( blogging ) 21 avis


Olivier RufinJe n’ai pas encore fait le tour de la blogosphère qui je dois dire est plutôt carrée, mais un point commun entre tous les blogueurs c’est qu‘ils vouvoient quand ils bloguent.

Je comprends bien que dans certains milieux on ne puisse pas se permettre de dire « tu » à tout le monde (je n’en connais aucun)  mais dans le milieu du geek informatique, je n’ai jamais vu ça. Tout le monde prône la désinvolture et le jean, mais dès que les geeks se mettent à bloguer, ça vouvoie.



Heureusement que le blog d’Olivier Rufin, Veilleperso, pratique le tutoiement, ainsi je ne me sens moins seul. Il faudrait créer la communauté des blogs qui tutoient.

Il existe d’autres façons de s’adresser au public en pratiquant le illoiement et le nounouement (nousoyement) ou carrément le onnoiement!

Bref d’un côté il y a les je, les nous, et les on. et de l’autre côté il y les tu, les vous, les il et les ils. Voilà le traitement par l’exemple :

  • Je te signale, je vous signale, je signale le lecteur, je signale aux lecteurs
  • Nous te signalons,  Nous vous signalons, nous signalons au lecteur, nous signalons aux lecteurs…
  • On te signale, On vous signale, On signale au lecteur, On signale aux lecteurs
  • Il t’es signalé, Il vous est signalé, Il est signalé au lecteur, Il est signalé aux lecteurs.

Bref voilà donc notre langue française dans toute sa splendeur on a 16 manières de dire la même chose. Ce n’est pas mieux en portugais (qui tutoie au pluriel et qui emploie encore les vocé à la mode « sa seigneurie »)  ni en espagnol (usted) donc on ne va pas se plaindre.

Peut-être que notre psychologue du net jisee pourra mieux nous parler de cet aspect du blogging. Oui je parle de jisee qui nous écrit toujours des articles intéressants comme le tout dernier. Web 2.0 : influencer pour être vu. Je n’ai plus qu’à trouver un mathématicien du blog et je serai comblé.

Jisee puisque je t’ai pingbacké je pense que tu liras ce billet et que tu m’expliqueras pourquoi les blogueurs disent vous.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Olivier |

Tiens j’avais jamais fais attention à ça… C’est d’autant plus flagrant que si on continue l’analyse bien souvent, l’auteur qui vouvoie dans son article se met à tutoyer dans les réponses qu’il fait en commentaire. On va appeler cela le paradoxe du geek, qui à défaut de mettre une cravate, se dit qu’au moins, le vouvoiement ça ne mange pas de pain 😉

Pour mon cas, on m’a toujours dit qu’il fallait être naturel dans ses notes, donc acte : tutoiement de rigueur, comme à la maison, sauf au tout tout début en 2004, car j’étais un peu timide 😉

Commentaire de jisee |

Heureusement que le ping a fonctionné 😉

Je pense que quand le blogueur écrit il s’adresse à l’ensemble de ces lecteurs. c’est le vous du groupe lecteurs.

Le « tu » impliquerait qu’on s’adresse à chacun des lecteurs personnellement. Et aurait de ce fait une certaine efficacité marketing. Mais c’est justement là que le « tu » dans l’article me gêne. Ce procédé très utilisé dans la pub, dans la vente, n’a pas forcément sa place dans un média qui est d’abord un loisir. Le mode du Blog a ce quelque chose de tentant pour les entrepreneurs, le bloggeur qui voudrait pourquoi pas vivre de cette activité et donc plus ou moins monter son affaire (désir plutôt compréhensif). Si on peut engendrer du traffic, de l’audience voir quelques sous, rien de mieux que d’en se donner le moyen et appliquer les techniques qui fonctionnent.
Je dirais aussi que ce « tu » peut faire partie d’un procédé comique, de style un peu comme « le pour toi public » de Franc Dubosq. Ce « tu » dans l’article je l’ai vu surtout dans des articles d’humours ou pour créer un effet de style. Je pense qu’à bonne escient, ce « tu » peut faire partie d’un procédé engendrant une richesse dans les registres du discours, et jouer avec les styles.
Lorsqu’on écrit je pense qu’on l’on s’adresse ainsi à un groupe.
Une interprétation un peu rapide du « vous » dans les articles (et avec un certain second degré) : Dire « tu » sous entendrait qu’on est qu’un lecteur. Alors que le « vous » en attendrait plusieurs. Il serait alors légitime d’espérer dès l’écriture qu’on soit lu par plusieurs plutôt que par un. XD

La question la plus intéressante n’est pourtant pas là. En effet lorsqu’on parle directement à une personne sur le net. Lorsqu’on lui adresse un message uniquement à elle, c’est alors le « tu » qui est de mise. Bien que les 2 personnes ne se connaissent pas. Pourquoi un « tu » sur le net alors qu’en face à face ça serait un « vous » qui viendrait naturellement, du moins à partir d’un certain âge. Est-ce une question d’âge présumé sur le net qui induirait ce « tu » ?
Il intéressant aussi de voir que le « vous » de politesse est de mise sur des forums plus professionnels. Par exemple sur des forums de psys. L’adresse par le « tu » serait-il lié à une mise à égalité de tous sur le net ?

Commentaire de Thierry Roget |

Pour Olivier dont je lis le blog depuis fort longtemps. J’avoue avoir adopté le tu, grâce à toi, je trouve tes billets plus chaleureux. Sache donc que je t’ai copié sur cet aspect. C’est vrai que dans les commentaires on tutoie plus facilement, preuve qu’on s’adresse à une seule personne.
Pour Jean-Christophe, merci pour l’explication, je dois donc me situer dans entre la volonté d’être chaleureux comme Olivier, et l’effet de style (voir de marketing, mais inconsciemment) et surtout le ton humoristique voire sarcastique. Ce qui me connaissent de chair et d’os le savant. Des fois j’imagine également le tu, comme si j’écrivais à un vieil ami
Ici au Brésil on a emploie le vocês, qui est un juste milieu entre le tu et le vous, qui serait au sens strict plutôt « ils » vieux français (diminutif de votre seigneurie). Au sud du Brésil, c’est le tutoiement généralisé pratiquement partout.
Mais effectivement effectivement tu as raison on s’adresse à la communauté. Je pensais quand même qu’avec un public assez jeune on aurait un peu innové vers le tutoiement.
Ps : ce billet est intraduisible en Anglais!

Commentaire de jisee |

D’un blog à l’autre, il y a une différence de style, de culture et surtout d’adresse. La question, on va dire, centrale dans les blogs et même dans les réseaux de communications, et aussi dans la vie de manière générale, est celle de savoir à qui fondamentalement l’on s’adresse. Et du coup à quelle place on met l’autre lorsqu’on parle et écrit. Sur le net, l’autre à cette présence particulière qui fait qu’il est là dans une certaine permanence tout en étant absent face à nous. Si dans le chat en direct, l’autre répond en direct et qu’il peut manifester sa présence par la webcam. Sur les blogs, les microblogs, il est toujours dans un après coup.
De manière plus générale ceux qui écrivent ne s’adressent pas toujours à la même personne selon ce que l’on est.
Il serait intéressant de voir les variances dans des blogs en espagnol entre le « tu » « vosotros », le « usted » et le « ustedes ».
En français métropolitain le « tu » donne aussi cette impression que l’on s’adresse à quelqu’un de précis voir de désigné. En poésie par exemple le « tu » est très utilisé.

PS: de vague souvenir des cours d’anglais me font penser qu’il existe de vieilles tournures en anglais équivalent à différents « vous ». Mais je suis pas sûr pour un équivalent du « ustedes » quasiment intraduisible en français d’ailleurs.
PS2: je me base sur de l’espagnol pour les « vous » ne connaissant pas le portugais.

Commentaire de Sophie M. |

Personnellement je pratique le vous, car je ne m’adresse pas à une personne mais à mes visiteurs. Je rejoins donc l’explication de jisee . Et je dirais même plus, le tutoiement sur un blog me choque. Je ne connais pas la personne que je lis et une familiarité aussi directe me gêne. D’autant que le vouvoiement n’empêche pas la chaleur humaine, tout est une question d’authenticité dans l’écriture… Dans les commentaires c’est différent. Le blog, avant d’être un outil marketing, est d’abord un journal intime, un peu comme un maison. Lorsque quelqu’un post un commentaire, c’est un peu comme s’il franchissait le pas de la porte du blogueur, et là le tutoiement peut commencer entre l’hôte et le visiteur. C’est une façon de bien l’accueillir.
D’ailleurs, Il m’est arrivé de vouvoyer un visiteur qui m’agressait, pour lui dire de passer son chemin…

Commentaire de Thierry Roget |

J’apprends par ce billet que le tutoiement choque, j’étais assez loin de penser ça pouvait choquer. Quand je lis les billets d’Olivier je trouve ça plutôt sympas. Une fois que j’aurais un peu plus d’audience sur ce blog je ferais un sondage, cela dit le sondage sera biaisé car j’imagine que ce qui me lisent ne doivent pas être choqués. Que ce soit en portugais ou en espagnol c’est quand même l’équivalent du vous qui prédomine.
Merci pour tous ces commentaires

Commentaire de Sophie M. |

Le verbe « Choquer » est sans doute un peu exagéré, disons plutôt que ça m’interpelle car à mon avis un blog s’adresse plus un groupe qu’à une seule personne.

Commentaire de Thierry Roget |

Sophie vous me rassurez 😉

Commentaire de jisee |

D’ailleurs ça me fait penser que dans plus en plus de blogs on voit dans lescommentaires un « @le_pseudo : ». qui peuvent d’ailleurs s’enchainer. Besoin de préciser l’enonciation ?

Commentaire de daria |

Très intéressante question épinglée par Jisee sur jaïku : http://jisee.jaiku.com/presence/40320083

Je suis volontiers les explications de Jisee ici et également celles de Sophie M quand elle dit que le tutoiement dans les commentaires un manière d’accueillir quelqu’un qui a « fait l’effort » de laisser un commentaire sur *son* blog.

Le tutoiement à tout va dans les billets aussi me pertube (pas facile de trouver le verbe adéquat, choquer étant trop fort, pertuber me fait aller direct chez le psy ^^).

Et pour finir ce @pseudo peut être dû aux applications web (style twitter) qui ne permettent pas de suivre une conversation (« visuellement » parlant) à l’inverse de Pownce ou Jaïku pour les plate-formes de micro-blogging.
Mais du coup même pour dire salut Untel, certains blogueurs ont pris la mauvaise habitude de le faire même sur les commentaires de blog ou cela n’est pas nécessaire, un pseudo et deux points suffisent à préciser l’énonciation, non ?

Commentaire de jisee |

le @ à une place tellement symbolique sur le net, celle qui repésente la communication par excellence. C’est la @ du mail. Un message qu’on adresses à quelqu’un, à un lieu. Il n’est pas étonnant qu’il ait ce succès. L’énonciation porte toujours plus que l’énoncé car c’est un acte qui s’adresse à. Bon je pourrais en dire long sur le ce graphème du net. à lire dans un prochain article.

Commentaire de Thierry Roget |

A propos de @ il faut lire l’article de Philippe Kerignard,
Pourquoi il y a le signe @ dans les adresses mails
http://www.kerignard.com/blog2/2008/06/pourquoi-il-y-le-signe-dans-les.html

Commentaire de jisee |

merci je ne retrouvais plus le lien source 🙂

Commentaire de Olivier |

Bon bah c’est super sérieux cette discussion sur le tu/nous/vous/ils … Je ne pensais même pas qu’il pouvait y avoir débat 😉

Personnellement j’ai adopté le « tu » parce que c’est ma façon d’être dans la vie, je tutoie les gens tout le temps, et le vouvoiement m’est très difficile … C’est ma façon aussi de ne pas transformer mon blog en cours magistral quand je parle de quelque chose, mais plutôt en espace intimiste : j’envisage chacun de mes articles comme si j’expliquais ou si je discutais avec une personne et non pas 1000, cela renforce donc l’usage naturel du « tu »…

Alors je ne devrais probablement pas, au vu des « règles » que je lis ici, mais après tout l’important quand on est rédacteur sur un blog, il me semble, c’est de prendre plaisir à écrire et partager, et moi, mon plaisir « égoïste » passe par l’usage du tutoiement … C’est pas plus compliqué que ça 😉

Commentaire de Thierry Roget |

Idem pour moi, je tutoies un copain virtuel, et puis j’en ai un peu marre de vouvoyer, c’est peut être pour cela que j’habite au sud du Brésil, où tout le monde se dit tu et s’appelle querido, c’est trop chaleureux. Au départ tu penses que tu te fais draguer tout azimut, la première fois qu’une Brésilienne m’a fait le coup je me suis marié avec elle et je vis avec elle depuis 18 ans, comme quoi le tu mène loin!

Pour ce qui est du débat, c’est la loi de l’internet, des billets sont ultra commentés, des billets sont ultra visités, d’autres ne suscitent aucun enthousiasme alors qu’on se dit, en l’écrivant qu’on va éclater l’audimat, d’autres billets qu’on bâcle et qui font un succès fou (merci google). Ici c’est jisee qui a « Jaikusé » mon billet et c’est devenu un billet bestreader. Ca me fait dire que je vais en préparer un autre qui va plaire à jisee que je retrolierai bien sur.
Ce week end je ne vais pas beaucoup bloguer, j’ai deux grosses fêtes en perspective, la première commence à demain 8 heures du matin, on va faire cuire un boeuf, et la deuxième c’est dimanche réunion de famille, tous les descendants de l’arrière arrière arrière grand-père italien qui a débarqué au Brésil fin du 18 ième, on attends environ 500 personnes, on va faire cuire encore quelques boeufs. Sans blague on va se tutoyer comme des fous.

Commentaire de arobase image primordiale du net | Le blog de jisee |

[…] article fut inspiré par une discussion avec Daria dans un article sur le vouvoiement sur le blog de Thierry […]

Commentaire de wizzil |

Si je dis « vous » sur un billet, c’est effectivement parce que je suppose que je vais avoir plusieurs lecteurs !
Le « tu » me fait aussi penser à Dubosc, et j’aime pas trop…
Mais je conviens que ça colle avec certains blogs, certains styles ; ça ne m’a jamais choquée de lire des blogs qui tutoient, d’ailleurs c’est marrant, dans le fond, je n’avais jamais vraiment relevé ce détail !
Bonne année à vous ;o)    (des fois qu’il y en ait plusieurs qui lisent mon com 🙂

Commentaire de Thierry Roget |

Wizzil,
Sur ce billet, que j’ai écrit il y a déjà quelques mois, j’ai carrément viré de bord, je vouvoie maintenant, pour deux raisons, le perçu des lecteurs et le fait que la deuxième personne du singulier est plus difficile à conjuguer!

Commentaire de wizzil |

« …et le fait que la deuxième personne du singulier est plus difficile à conjuguer! »  :  excellente raison, 🙂

Commentaire de CustMax |

Sympa ce petit débat, moi qui hésitait entre vouvoier et tutoier (ou vouvoyer et tutoyer)
Me voilà fixer: on fait comme on veut ^^

Commentaire de Thierry Roget |

Tu verras quand même qu’au final je vouvoie!