Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Pourquoi le Brésil?

18/02/2008 ( Perso ) avis


Une des premières questions que me pose les Brésiliens, est de connaitre les raisons qui m’ont poussées à venir habiter dans un pays du tiers monde, alors que beaucoup de Brésiliens voudraient aller vivre en Europe (Surtout ceux qui n’y ont jamais vécus). Cela aurait pu être un autre pays, mais étant marié à une Brésilienne, le Brésil s’est posé en premier et dernier candidat d’emblée. Mais la véritable raison est que j’aime bouger, j’aime changer et j’aurais eu tort de ne pas tenter une expérience au Brésil. Il y a d’ailleurs fortes chances que d’ici quelques années on se remette à penser à un autre changement. Après viennent plusieurs arguments étayant notre choix.

Premier argument : le climat sub tropical qui règne ici dans l’état de Santa Catarina est vraiment une grande plus-value par rapport à n’importe quel lieu de France. On pense souvent à Nice qui n’arrive pas à la cheville du climat qui règne ici, mais c’est le seul lieu de France où on pourrait envisager encore de vivre. L’inconvénient serait l’humidité qui fait que les vêtements en cuir moisissent dans les placards.
Deuxième argument : la chaleur humaine, ici c’est tout simplement un lieu où les gens sont sympathiques, bien moins sympathiques que les Brésiliens du nord, mais suffisamment sympathiques en comparaison avec ce qu’on peut vivre à Paris. Les parisiens quand même ont fait des progrès dans le bon sens, il faut l’avouer, mais ils ont encore du chemin à parcourir. En plus de l’aspect sympathique des Brésiliens, il ne faut pas oublier l’esprit festif qui règne ici.

Troisième argument : le Brésil est le pays des opportunités, le pays du futur. On parle des BRIC inventé par la banque Golman sachs dons le Brésil fait partie. Alors il y a surement une petite place pour moi et une petite opportunité à saisir. Il faut juste avoir l’esprit d’entrepreneur, un peu de culot et un peu de chance. Le contre argument est qu’ici on dit que le Brésil est bien le pays du futur, mais que le futur n’est pas pour demain, ni pour après demain.



Quatrième argument : pas de terrorisme au Brésil. Certes le Brésil regorgent de bandits, mais les bandits ont une certaine éthique, la plupart du temps ils tuent parce qu’on ne les a pas obéis, il n’y pas de tuerie aveugle, ici on tue de façon justifiée, et par nécessité. Ici on a donc peu de chance de se faire exploser par une bombe dans un train, car vous me direz il y a aussi très peu de trains au Brésil. N’oublions pas que le Brésil est très grand et que la violence urbaine existe bien dans les grandes villes, mais beaucoup moins dans les villes comme celle où nous habitons.

Cinquième argument : Il n’y a pas de tremblement de terre au Brésil, pas d’ouragan, aucun problème de grosse catastrophe naturelle sinon les inondations, mais les inondations sont localisées.

Sixième argument : la culture Brésilienne est quand même relativement proche de celle des Européens. Ici dans le sud, la population est d’origine Allemande et Italienne, vient ensuite des gens d’origine Hongroise, Suisse, Espagnole et Portugaise (dans le désordre surement). Dans l’Etat de Santa Catarina, c’est un peu comme si on voyageait en Europe mais dans une Europe de la taille de la Belgique (sans les autoroutes). J’inviterai mes compatriotes à venir fêter la grande fête allemande dans la ville voisine , Blumenau Oktober Fest pour venir conférer mes dires.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------