Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Mesurer le pouvoir d’influence sur le net : 5 méthodes

15/05/2013 ( Mesure ) 3 avis


Dès qu’on se met à écrire  sur internet on devient influenceur. En fait, on est déjà influenceur  dès qu’on conseille à un ami, d’acheter telle ou telle marque de machine à laver. Le net permet à tout un chacun de donner son avis soit dans les réseaux sociaux, les forums, les blogues tel que celui-ci. Ainsi,  l’influence s’élargie.  L’avantage avec l’internet c’est que tout peut  être mesuré et il est presqu’ impossible de tricher. Certes, tout le monde n’est pas en quête d’influence, il s’agit d’un petit monde où on retrouve  au top du top de l’échelle, les hommes politiques (Barack obama)  et les vedettes (Justin Bieber) et au bas de l’échelle toute personne qui commence à twitter, bloguer ou interagir sur les réseaux sociaux.  A ce titre, il existe des moyens de mesurer notre “pseudo” influence sur internet avec des outils gratuits et en ligne. Voilà donc un topo de ce qui existe sur interne en matière de mesure d’influence.

KLOUT.COM

Le premier site qui vient à l’esprit, c’est klout.com qui va nous donner un score sur 100 qui est calculé avec les données des plus grands réseaux sociaux (twitter, facebook, gplus, linkedin, foursqure, youtube, instagram, tumblr, bloggger).



Bien entendu, il ne faut pas lâcher prise, car la note fluctue eu fil du temps. Mon score perso est en hausse, c’est surement parce que j’ai ajouté fousquare et tumblr récemment.

KRED.COM

J’ai parlé de ce service il y a peu de temps ici qui fait à peu près la même chose, mais qui donne une note par spécialité. C’est vrai, on peut être bon en marketing et mauvais en photographie. Et bien le kred.com  calcule tout ça  et c’est magique. On en apprendrait même sur soi-même. En tout cas, c’est un bon résumé de notre présence sur internet.

ALIANZO.COM

Ce site existe déjà depuis un bon bout de temps, mais il a subi un relookage récent (ici) . L’intérêt de ce site c’est qu’on peut trouver notre position par pays et le site m’a déclaré numéro 11 top influenceurs, ça veut dire en fait que la base d’inscrit est relativement faible pour que j’ai un score aussi bon. Là aussi, il ne faut pas se reposer :  l’indice est recalculé régulièrement et je viens de perdre un point. Alianzo.comweb

Prollie

Une note pour chaque profil, puis une moyenne globale. Il est possible de chercher des personnes ayant des bonnes notes dans différents secteurs d’activité.  Exemple : quelqu’un qui aime le vin à 20 kilomètres autour de Paris (ce dernier critère ne marche pas, mais c’est juste pour l’exemple).

Peerreach.com

Tout comme kred.com, le peereach donne une note par rapport à une spécialité. Dans mon cas, je suis considéré comme blogueur et je suis numéro 208 en France et numéro 32063 dans le monde!  Le calcul est fait par rapport à notre audience c’est à dire par rapport aux profils de mes followers. Un annonceur éventuel, verra tout de suite que ce n’est pas la peine que je fasse de la pub pour la mode (note zéro). Aucun de mes followers ne s’intéressent à la mode, c’est prouvé sur  peerreach.com déterminé principalement via twitter.

Les liens

Conclusion, si vous êtes dans les médias, il est bon d’avoir des bonnes notes. En revanche, si votre métier n’a rien à voir avec les médias, il se peut qu’un DRH soupçonne que vous passer trop de temps à grenouiller sur les réseaux et ne pas vous embaucher!  En revanche, pour atteindre les sommets, c’est du boulot.

Tags:




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Chob |

Salut.
Merci je ne connaissais pas les 3 derniers !
Tu pourrais rajouter également Peerindex à la liste.
Ca n’a rien à voir mais j’ai lu sur aubistrotgeek une mauvaise nouvelle, merci de renoncer à envisager de passer à autre chose ;-)

Commentaire de Thierry Roget |

m’en va étudier peerindex, mais ça parait très mercantil ce truc (au premier coup d’oeil)

Commentaire de Tang@etourisme |

Les 3 derniers ne me sont pas familiers. Quand je les ai testés, j’ai trouvé qu’il refletait certes une réalité mais avec peu de profils.
Par contre, d’accord avec @Chob, Peerindex me semble intéressant même s’il vient un peu en double.

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire