Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Ma vie numérique après ma mort

08/04/2009 ( blogging ) 10 avis


Ne négligeons pas cet aspect des choses, un jour on va mourir, c’est une certitude absolue et c’est peut-être demain.  J’écrivais il y a déjà plusieurs mois un article  Quand je mourrai, qui va profiter mes pub adsense et autres programmes  de filliation? . Un blog ne meurt jamais? En fait il meurt bien après le départ de son propriétaire. Imaginons demain que je trépasse, les gens viendront toujours visiter mon blog en passant par google et cela pendant pas mal de temps, jusqu’à temps que d’autres articles écrits pas d’autres personnes passent devant les résultats de requêtes de mon blog et que les gains Adsense disparaissent. J’aurai même droit à des commentaires gentils ou  méchants quand  je serai déjà sous les planches ou  jeté à la mer. J’ai réalisé tout d’un coup que le chemin de l’âme était devenu numérique!

Mon héritage numérique aujourd’hui n’a pas encore de valeur, mais demain, si je continue à bloguer à ce rythme, ce blog aura une certaine valeur marchande et il faudra bien que mes héritiers profitent encore de la manne financière qu’il représente. Personnellement si le jeu en vaut la chandelle et d’ici là mon blog sera peut-être une entreprise et j’aurai fait le nécessaire pour la passation de pouvoir.



Aujourd’hui je garde mes mots de passe sur un cahier, je n’ai pas encore donné les instructions nécessaires pour mon testament numérique, mais un jour peut-être. En attendant  l’idée de l’héritage numérique fait son chemin ! Jetez un oeil sur ce site!  https://www.legacylocker.com/ https://www.legacylocker.com/ (ne marche plus comme tant d’autres sites internet

héritage numérique

Ne négligeons pas ce détail , surtout pour les blogueurs pro qui deviennent de plus en plus nombreux.

https://www.legacylocker.com/ (ne marche plus comme tant d’autres sites internet comme tant de site internet. Ce billet est gardé à titre historique.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Morgan Blog |

D’ici là on bloguera en direct, par la pensée ^^ Ce sera un flot continu où on se perdra :mrgreen:
Sinon c’est pas bien de tout laisser dans un cahier… c’est même dangereux… 😉

Commentaire de Steph |

Et oui il faut penser à tout !
Moi mes mots de passe sont dans un fichier Excel, bien sauvegardé sur mon poste et sur mon serveur à mon domicile.
Est-ce plus fiable qu’un cahier ? Chacun peut se faire son opinion…

Commentaire de Morgan Blog |

Le mieux c’est un coffre fort (virtuel ou non) a combinaison, et celle ci tu la grave dans ta tête, par moins 15 ou 50°, nuit, jour, …. tu t’en rappelles, et c’est tout bon 🙂

Commentaire de Alexis |

Pas mal du tout l’idée d’un héritage du net. C’est sur que le gars qui possède une centaines de sites autogéré va continuer à gagner longtemps après sa mort ^^

Commentaire de Fabien |

J’ai trouvé cet article très drôle malgré la gravité du sujet traîté.

Commentaire de Thierry Roget |

Fabien, oui c’est un peu sérieux ce truc! Mais pour les mots de passe il peuvent quand même est unique et généré à partir d’une clé simple et hop pas besoin de mot de cahier, il faut juste donner la clé de criptage avant de trépasser.

Commentaire de DrG. |

On réfléchit vraiment à ça quand on vit au soleil ???        
Ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’au début on pense que c’est un joke, à la fin on se dit que ce n’en est plus un et puis, finalement, on ne sait pas vraiment…     🙂
Pince-sans-rire Thierry ou pragmatique à sang froid ?          🙂

Commentaire de Thierry Roget |

@drg le deux mon colonel !!! Côté Brésil, c’est justement parque j’ai réfléchi à pas mal de choses que j’y habite.

Commentaire de Pierre |

Ton article donne à réfléchir tout en restant léger, t’es vraiment bon Thierry !

Je vais y réfléchir et je pense qu’on en rediscutera prochainement.

Pierre

Commentaire de Thierry Roget |

Pierre merci pour le compliment

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire