Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Le Selfie disséqué et bigbrother qui se régale

25/02/2014 ( Statistiques ) 6 avis


Le selfie, le diminutif d’auto-portrait en anglais self-portrait est devenu à la mode depuis l’arrivée des réseaux sociaux et surtout d’instagram. Le selfie consiste donc à se prendre en photo et d’ajouter optionnellement le hashtag #selfie à la photo.  Je ne coupe pas à la mode, et j’envoie régulièrement sur mon compte instagram  thierryroget  des petits selfies.

Ces petites photos semblent être bien banales, mais elles peuvent être analysées par des ordinateurs ultra puissants qui vont pouvoir deviner un peu qui vous êtes.



  • On va déjà déterminer votre sexe.
  • Puis si vous souriez ou non.
  • Analyser la proportion entre vos selfies où vous souriez ou pas.
  • Combien de fois vous fermez les yeux.
  • Combien de selfies où vous portez des lunettes (de soleil ou non).
  • Combien de fois vous fermez les yeux.
  • Si vous prenez des selfies où vous avez la bouche ouverte.
  • Si vos selfies sont pris de profil, ou la tête légèrement inclinée.
  • Si vous regardez vous en haut ou en bas?
  • On va aussi analyser si vous êtes gai, triste, ou en colère.
  • On va aussi savoir les fréquences des selfies gais ou triste….
  • …/…

Comme on sait où vous avez pris la photo et que vous avez surement renseigné votre age. Le système expert va pouvoir déduire pas mal de choses sur vous et sur la société en général. Et bien, ce truc ça existe et vous pouvez avoir un aperçu sur  selfiexploratory, mais c’est expérimental, donc pas forcément super précis.

  • Selfiecity mesure les  selfies en utilisant une combinaison de méthodes théoriques, artistiques et quantitatives. 
  • Les analyses sont basées sur les caractéristiques démographiques des personnes prenant des selfies, leurs poses et leurs expressions. 
  • La base rassemble des milliers de photos qui  révèlent  des tendances intéressantes. 
  • Le selfiexploratory interactif vous permet de naviguer dans l’ensemble de 3200 de photos. 

Le principe est donc de cliquer sur les divers critères pour découvrir les selfies en question.

On peut sélectionner une plage de critère dans l’exemple suit suit j’ai choisi les filles (1) qui sont heureuses (3) avec le regard vers le bas (2) .

Le résultat n’est pas forcément probants, mais on peut imaginer qu’en affinant l’analyse des selfies, chaque individu pourra être de plus en plus disséqué. Il sera ensuite catalogué comme « dépressif » ou « drogué »… et recevra les bonnes pubs qui vont bien pour lui.  On peut aller très loin dans l’analyse, (détection de la marque des lunettes, des habits, du maquillage, du changement de couleur des cheuveux ou fil du temps, cheveux court ou pas,……  Pas étonnant que facebook ait racheter instagram pour 1 milliard de dol

selfiexploratory  juste à tester pour  le fun

Pour comprendre un peu mieux :  wikipedia.org/wiki/Data_mining 

Don’t feed bigbrother?

Suivez moi sur instagram :  Instagram

Étiquettes : , ,




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Chob |

Et la pub de formation au relooking juste sous ta photo selfie, tu l’interprétes comment ? 🙂

Commentaire de Thierry Roget |

@chob, la pub que tu vois, n’est pas celle que je vois, alors je ne peux pas te dire!

Commentaire de Nicolas |

Quel intérêt ?

Commentaire de Thierry Roget |

@jegoun aucun pour nous, mais pour facebook and co, c’est encore plus de données sur ton indenté non?

Commentaire de Jean Kulasek |

dommage, ya pas « seins nus » comme critère de tri.

Commentaire de Thierry Roget |

@jean Kulasek, ça doit exister puisque dans les logiciels de sécurité pour enfin, il y a la détection de peau!

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire