Cocktail Web

Actualité des outils du Web



L’air youtube

19/04/2008 ( Perso ) avis


Quand j’ai découvert you tube il y a peut être deux ans, je ne me souviens pas avoir sauté d’enthousiasme. J’avais tapé « sexy » dans le moteur de recherche et j’avais visionné quelques vidéos d’une qualité douteuse, puis quitté le site. Quand google a acheté youtube pour quelques dollars, j’y suis retourné avec un peu plus d’intérêt. (c’est ça l’esprit grégaire). J’ai affiné mes recherches, visionné quelques sketchs de Coluche, puis recherché des vidéo de tutorials, récupéré des émissions qui étaient passées il y a 18 ans à la télé comme le fameux reportage sur Gaspareto, en passant sur les vidéo d’accidents de voiture (morbide je suis). Puis mes goûts se sont affinés pour converger vers l’informatique où un nombre croissant de blogueurs poste des vidéos sur leur passion de l’informatique. Tout est pratiquement en anglais, langue parlé par plus d’un milliard de personne, et les français ne semblent pas encore avoir attrapé le virus. La « Vidéo à la demande » est donc maintenant une réalité, et entre les podcasts radio et youtube, mon coeur balance, mais j’arrive à concilier les deux.

Un autre usage que je fais de youtube est bien sur pour les enfants. Un petit dessin animé avant de partir à l’école de trois minutes est devenu un rituel pendant qu’on chausse les chaussures. Puis quand une question est posée, un des réflexes que nous avons est de faire un tour sur youtube pour voir s’il n’y a pas un reportage sur le sujet. A mon époque (j’ai horreur de dire cela à mes filles) on n’avait pas cette chance. On avait l’explication des parents, avec un peu de chance on pouvait regarder dans le dictionnaire Larousse ou l’encyclopédie en 40 volumes acheté à prix d’or (prix de trois ordinateurs aujourd’hui) et ensuite un tour à la bibliothèque municipale pour approfondir le sujet. Aujourd’hui plus rien de tout cela, sinon quand même les parents qui expliquent, mais en trois clics, on va sur wikipedia, puis sur youtube et google image et on a une notion précise du sujet.



Elle est pas belle la vie!

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------