Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Instagram: éviter que vos enfants se fassent violer, cambrioler, assassiner

06/03/2015 ( photo ) 2 avis


Voilà un mois que j’ai créé un faux compte sur Instagram. J’y ai posté quelques photos pourries et je me suis mis à suivre un groupe de teen (l’âge de mes filles environ 12 14 ans) et je me suis mis à demander à suivre des contacts dont les profil est privé. Mon pseudo faisait penser que j’étais né en 1998 et que j’étais une fille. (Freud doit expliquer), mais dans l’intitulé j’ai mis « je ne suis pas ce que je prétends, je suis méchant, ne me suivez pas« .  Mon faux profil sur Instagram était aussi en privé.

Résultat des courses et bien, sur 50 mineures en profil privé  à qui j’ai demandé de  suivre,  17 ont acceptées. Donc un rendement de 34% des personnes assez naïves même avec mon profil où je dis qu’il ne faut pas me suivre parce que je suis méchant.  Je me demande combien accepteraient  si je disais  que j’étais une « fille plutôt sympa mais  timide ». Sachez aussi pour celle qui ne m’ont pas suivie, j’ai refait des demandes répétées et une grosse partie a finalement accepté ma demande.



Grâce à cette supercherie,

Maintenant je peux :

  • Analyser l’endroit où les enfants habitent avec la cartographie et ce pratiquement au mètre près !

  • Connaître leurs habitudes. les écoles qu’ils fréquentent, les amis, leur lieux de loisirs,..
  • Leur style de vie,  la marque de la voiture de papa et de maman, le type d’hôtel qu’il fréquence, quand ils voyagent. faire un inventaire de ce que je peux cambrioler dans leur maison….

Je ne sais pas ce que les parents font avec leur enfants mineurs, mais il y aurait tout de même quelques précautions à prendre.

  • Imposer le profil privé pour les photos,
  • Que les parents suivent leurs enfants sur instagram et vice versa.
  • Interdire la géolocalisation des photos,
  • D’éviter de poster des photos plutôt sexy,
  • Eviter de poser devant le yacht de papa et sa ferrari garée devant le yacht, éviter de photographier en arrière plan la piscine gigantesque de la maison…
  • N’accepter que des personnes qu’on connaît physiquement.

Une option plus radicale serait d’interdire tout simplement les réseaux sociaux jusqu’à 18 ans, mais là c’est un peu lourd.

Toutes ses précautions sont des précautions du type « ceinture de sécurité. Ça fait 30 ans que je conduis avec une ceinture de sécurité et rien ne m’est arrivé. Je peux donc en déduire que la ceinture de sécurité ne sert à rien. Il se peut donc qu’il n’arrive rien à vos enfants même si leur profil est public et qu’il se photographie dans les toilettes en slip.  A vous de choisir !

Nous vivons une époque formidable, mais il faut tout de même baliser le terrain. Sinon on s’expose à des trucs pas très sympathiques. Dans mon cas, comme j’habite dans une endroit avec un taux d’homicide 20 plus élevé qu’en France, je fais encore plus gaffe et je fait la chasse à l’ostentation, bien que je ne sois pas un riche cador dans la région.

Vous pouvez lire une autre méthode pour traquer une fille sur internet. Ça peut être un garçon, mais il fallait le bon titre.

Nota : depuis les dernières versions d’instagram, la fonction carte n’existe plus, où du moins elle n’est disponible que pour notre compte. Ce qui éradique tout de même les risques via cette application et tant mieux. Cela dit, si on est attentifs aux photos posées et si on connaît bien la région, avec un peu de patience, on peut tout de même évaluer la position d’une personne, mais la tâche sera plus ardues.

 

 

Étiquettes :




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Matherys |

J’avoue, ca fait peur…
A la décharge des parents, je pense qu’une majorité d’entre eux sont incapables techniquement de conseiller ou suivre les activités de leurs gosses sur les réseaux sociaux. Beaucoup aussi misent sur la confiance et l’éducation qu’ils ont inculqué à leurs mômes mais bon, je ne suis pas certain que cela soit une bonne solution… Un ado, ca reste un ado, avec des idées à la con, une soif d’expérience, une envie de défier l’autorité et de faire comme les copains…
C’est un sujet qui mériterait une plus ample prévention, aussi bien pour les mômes que pour les parents.
Perso, mon fils n’est pas encore en âge d’être confronté à tout ça et je ne sais pas comment je réagirais quand il le sera.

Commentaire de Thierry Roget |

@Matherys C’est un compromis entre la paranoïa et la liberté. Déjà quand on habite en France, c’est moins dangereux que chez moi au Brésil, mais il faut être prudent. Mon argument de base, c’est que tant que les rejetons vivent sous mon toi et ne subvienne pas à leurs besoins, le chef c’est moi, donc j’impose mes idées, cependant avec débat. J’essaye d’évangéliser autour de moi et aussi via ce blogue. Voilà ma contribution.

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire