Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Infographie : La plupart des enfants s’inscrivent sur les principaux réseaux sociaux dès l’âge de 11 ans

22/11/2011 ( Réseaux Sociaux ) 2 avis


Sophie qui travaille pour la société de sécurité online et antivirus AVG, vient de m’envoyer une information très intéressante concernant l’age des enfants qui s’inscrivent sur les réseaux sociaux. 11 ans!  Encore une raison de plus pour faire un contrôle parentale fin comme je l’explique sur mon dossier  « contrôle parental »

AVG vient de sortir  la 4eme version d’une étude intitulée Digital.  Cette série d’enquêtes en ligne étudie la manière dont Internet et les nouvelles technologies affectent l’enfance. Dans cette dernière version, AVG met en lumière la « maturité digitale », c’est a dire l’âge auquel les enfants deviennent des ‘adultes’ en ligne.



Pour réaliser cette étude mondiale, AVG a interroge 4,000 parents ayant des enfant de 10 a 13 ans dans de nombreux pays: Amérique du Nord, pays d’Europe, Australie, Nouvelle-Zélande et Japon. Les resultats montrent entre autres que:

    • Seulement 8% des parents penses que leurs enfants de 10-13 ans ont plus de connaissances Internet qu’eux
    • 87% des pères pensent qu’ils en savent plus a propos d’Internet que n’importe qui dans leur foyer (bien que cela se révèle souvent faux!)

La majorité des enfants dans les principaux pays industrialisés, notamment les cinq premières nations de l’Union européenne (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne) atteignent, dès l’âge de onze ans, une maturité numérique que vient récompenser leur inscription aux réseaux sociaux les plus populaire, comme Facebook et Twitter.

C’est ce qu’affirme le quatrième rapport Digital Diaries (Carnets numériques) de la société de sécurité Internet AVG. Plus de 4 000 parents ayant des enfants âgés de 10 à 13 ans à travers le monde ont été interrogés au sujet des habitudes Internet de leurs enfants dans le cadre de ce sondage.

Aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et en France, la majorité des parents ayant des enfants âgés de onze ans affirment ceux-ci accèdent aux principaux réseaux sociaux.

En Allemagne, la majorité y accède à l’âge de 12 ans, tandis qu’en Italie et en Espagne, la maturité numérique démarre dès l’âge de 10 ans. Seul le Japon inverse la tendance avec un nombre d’enfants extrêmement limités sur ces sites.

Si les enfants qui n’ont pas encore atteint le stade de l’adolescence adoptent déjà le modèle d’utilisation en ligne des adultes, rares sont les parents à croire que leurs enfants sont mieux informés qu’eux-mêmes au sujet de l’Internet.

Lorsqu’il leur est demandé « Qui en sait le plus sur Internet dans votre foyer », sept pères et mères sur 10 (72 %) affirment être cette personne. En comparaison, moins d’une personne sur 10 (8 %) reconnaît que ses enfants de 10 à 13 ans en savent plus.

En grande majorité, ce sont les pères qui, le plus souvent, s’affirment les experts en ligne, malgré les preuves attestant d’une domination féminine sur la plupart des principaux réseaux sociaux. Globalement, parmi les pères interrogés, neuf sur 10 (87 %) s’estiment les plus qualifiés et à peine un sur 20 (5 %) pense que ses enfants sont mieux informés.

En Allemagne, 94 % des pères pensent être la personne à en savoir le plus sur Internet chez eux, contre 90 % en Italie, 89 % en France et en Espagne et 81 % au Royaume-Uni.

Il était toutefois évident que de nombreux parents ne sont pas aussi bien informés qu’ils ne le pensent au sujet des habitudes Internet de leurs enfants. En moyenne, 58 % se connectent sur l’ordinateur de leurs enfants en leur absence pour vérifier leurs activités en ligne.

D’après le PDG d’AVG, JR Smith, « les enfants sont en ligne dès un si jeune âge que la plupart d’entre eux peuvent atteindre la maturité technique des adultes à leur adolescence. Confrontés à de nombreuses situations complexes en ligne, ils n’ont cependant pas développé la maturité intellectuelle ou émotionnelle équivalente pour prendre des décisions avisées » ajoute JR Smith, PDG d’AVG Technologies.

« Il est important que les parents comprennent le rôle que joue la technologie dans la vie de leurs enfants. Elle peut les aider à éveiller leur intelligence en toute sécurité, tout en maintenant la tranquillité d’esprit totale des parents. »

 

source : http://www.avgdigitaldiaries.com

nota  : je ne suis pas l’auteur de ce texte, c’est une copie (honteuse) du mail envoyé. j’attends que l’information soit disponible sur le site official d’AVG pour faire un renvoi vers la source du texte, si toutefois elle est un jour disponible.

Personnellement, je suis plutôt contre le fait que les enfants s’inscrivent à des réseaux sociaux, du moins jusqu’à l’age de 14 ans.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Tutoriel Wordpress |

C’est incroyable de voir à quel point les enfants sont précoces de nos jours…
Je trouve tout de même que 11 ans c’est un peu jeune, vu les risques que peuvent entrainer les réseaux sociaux…

Commentaire de Thierry Roget |

C’est dommage, je trouve qu’un réseau social pour les enfants serait pas mal du tout. Cela dit vu toute les m… qui tournent sur les réseaux sociaux, j’ai bloqué l’accès avec opendns.