Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Google voudrait suivre ton regard pour savoir ce que tu penses

07/02/2009 ( google ) 6 avis


Nous sommes dans un scénario de science fiction, ça vient de sortir sur le blog de google  » en imaginant que demain ou même aujourd’hui (en fait déjà hier) quand vous faites une recherche google, la webcam de votre pc se mette en marche et vous suivre des yeux et analyser votre réaction devant telle ou telle recherche! Ce n’est pas ce que google propose, mais la technologie est déjà disponible pour faire ce genre de chose!

Google a donc expérimenté l’analyse de la trajectoire de l’oeil (ok c’est pas nouveau) pour en déduire la chose suivante :



« This lets us see how our study participants scan the search results page, and is the next best thing to actually being able to read their minds. Of course, eye-tracking does not really tell us what they are thinking, but it gives us a good idea of which parts of the page they are thinking about. »

Traduction approximative

« Cela nous montre comment les participants soumis au test de « scan de page » et c’est la prochaine meilleure chose pour justement être capable de lire leur pensée. Bien sûr, le « eye tracking » (l’analyse de la trajectoire de l’oeil) ne nous dis pas ce qu’ils pensent vraiment, mais cela donne une bonne idée de quelle partie de la page ils sont en train de penser: « 

Ok: cela part d’un très bon sentiment : « l’optimisation des recherches« 

« Eye-tracking gives us valuable information about our users’ focus of attention — information that would be very hard to come by any other way and that we can use to improve the design of our products. »

« L’analyse de la trajectoire de l’oeil nous donne une information important à propos de ce qui capte l’attention des utilisateurs, une information qui serait très difficile à réaliser par tout autre moyen et que nous pouvons utiliser pour améliorer la conception de nos produits »

Cette semaine l’actualité google a été assez fournie, j’imagine qu’en haut lieu il y a eu des instructions pour réveiller un peu les managers !

Big google is really watching you!

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Oscar Reseau |

c’est de fait énorme l’info que l’oncle Google possède sur les internautes

Commentaire de Jack |

L’eye tracking n’est pas une chose nouvelle. Il y a 30 ans, j’étais étudiant dans une école d’art au Japon. La classe de photographie disposait déjà d’appareils d’eye tracking. C’est dire l’avance que les japonais avaient déjà sur nos écoles d’arts françaises qui sortaient de mai 68.

Commentaire de Audiofeeline |

Cette méthode a de nombreuses application et notamment dans la publicité pour voir si le message passe bien.
Ici c’est une question d’ergonomie, c’est plutôt une bonne chose car personnellement la recherche universelle ne m’a pas convaincu, je trouve ça encore un peu « brouillon ».
Quant à l’introduction des webcams supportant l’eye-tracking dans les foyers c’est pas pour tout de suite. D’une part c’est hors de prix et je ne suis pas sur que les gens y verront une utilité.

Commentaire de Thierry Roget |

Jack, effectivement c’est pas tout jeune ce truc, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai mentionné « demain ou même aujourd’hui (en fait déjà hier) »
Audiffeelin, il faudrait que tu écoutes la dernière émission de l’atelier numérique sur BFM, ils sont parlé d’une publicité dans le métro qui fait de l’eye tracking et qui révoltent certains utilisateurs, il faut que je réécoute le podcast.  Pour l’intro de l’eye tracking dans les foyers effectivement on est dans un scénério de science fiction. Qui voudrait se faire espionner devant son pc!

Commentaire de Pierre |

@tous : on est d’accord que l’eye tracking est une méthode qui demande beaucoup de ressource financière et des moyens que seule les grosse entreprise peuvent se permettre de réunir.
On est aussi d’accord sur le fait que ces méthodes n’entreront pas demain dans tout les foyers, à cause de leurs coûts et des problème d’éthique inhérents.

Mais il faut avouer que cela permet d’améliorer l’expérience utilisateur de manière significative. En effet il est quasiment impossible de concevoir une interface qui convienne à tout les « types » d’utilisateurs. Quand je parle de « type » je veut dire en prenant en compte leur caractéristique propre, leur manière d’aborder un problème, leur handicap, leur façon de penser et de rechercher l’information.

Nous savons tous que l’un des objectif de Google est de rendre la recherche universelle, cela veut aussi dire améliorer la recherche sur internet pour « comprendre » (deviner) ce que l’internaute à en tête pour lui servir les meilleurs résultats, la meilleure synthèse de ce qui se trouve sur le web.
Et l’eye tracking couplé a la puissance de calcul de nos UC pourrais permettre d’atteindre une sorte de recherche universelle et de faire que chaque page de résultats s’adapte à son utilisateur en temps réel.
Mais en même temps cela ait froid dans le dos par rapport à ce que cela implique de l’immiscion dans notre vie privée et dans notre esprit.

Voilà c’était un commentaire un peu long mais il faut se rendre compte que ces technologies on des impacts multiples et apporte autant de réponse que de nouvelles questions toujours plus complexe.

Pierre

Commentaire de Selda RefPowa |

Ce type d’outil tendent tout de même à se democratiser, toujours dans le milieu profesionnel mais à moindre coup.
Par exemple pour des études d’ergonomie afin d’améliorer la navigation sur des sites ecommerces (l’exemple qui me vient en tête est cdiscount, si vous avez connu la première version vous avez du voir la différence).

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire