Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Google alerte : n’alerte plus alors migrez sur mention.net

22/03/2013 ( Veille ) 6 avis


mention048LOGO150Google alerte  : Voilà encore un outil de veille qui était formidable il y a 5 ans qui ne fonctionne plus ou pratiquement plus. Hier, j’ai donc nettoyé mes mots clés, je n’en ai laissé que deux ou trois, juste pour voir. Il y a deux ans, j’avais au moins une dizaine de mail par jour, aujourd’hui, c’est plutôt réduit à zéro.  C’est assez marrant, car il n’y a pas que moi qui se plaint, presse-citron en a parlé le premier aujourd’hui aussi. Encore une fois, ça sent le cost killing, google est passé dans la phase de gestion, où il faut améliorer la marge, se concentrer sur les produits phares et mettre à la poubelle les services qui ne font pas d’argent ou si peu.  Scandaleux? Non pas du tout, une entreprise n’est pas philanthrope, n’a pas d’âme et son seul objectif est de faire le plus d’argent possible pour alimenter les fonds de pensions américains.

Pour ma part, je ne faisais plus que de la veille sur mon nom avec google alerte, et je ne vais pas franchement perdre grand-chose si le service disparaît. Il y a d’autres moyens pour faire de la veille de marque, il va juste falloir que je refasse une édition nouvelle de mon article “comment faire de la veille sur son nom”  et heureusement, on peut se passer de google alerte ! Sans problème.  Ici je vous présente la solution alternative qui est carrément plus performante.



Solution gratuite 500 notificationS par mois et sur 3 types d’alertes. 

Si vous avez peu de mots clé à gérer, il y a ce service bien mieux fait que google alerte qui s’appelle  mention.net  et qui propose un service gratuit pour 3 alertes et 500 notifications par mois.  Cela dit, il semble (sauf erreur) que la version gratuite n’envoie pas de mail, il faudra donc zyeuter de temps en temps le service pour voir ce qui se passe.

Si vous accédez au site via https://fr.mention.net/; L’interface sera en français.  et franchement c’est vraiment bien léché. On peut faire de la veille jusqu’à 4 langues par alerte (au moins pour la partie gratuite)  et supprimer les urls sur lequel on ne veut pas que le système fasse de la veille (exemple twitter). De plus,  il y a une veille prioritaire qui permet de filtrer les alertes les plus importantes à partir de critères qui sont propres à l’outil. exemple : si le figaro ou le monde parle de vous, c’est prioritaire. Maintenant si roget.biz parle de vous, ça doit être non prioritaire (quoi que).

Une application mobile

Comme la veille semble se faire en temps réel , il est claire qu’une application mobile s’impose, On retrouvera toutes les fonctionnalité qui sont disponible sur la version web. Téléchargé l’application sur google play et je pense que ça doit aussi exister sur les vieux systèmes iphone.

Un sérieux modèle économique 

Les versions payantes font que le modèle économique du service semble viable. D’autre part ( et c’est la magie du web), il y a un système de parrainage un peu équivalent à dropbox et dans ce cas, on gagne des 100 mentions gratuites de plus par mois à chaque fois que quelqu’un souscrit au service via le lien de parrainage .  C’est d’ailleurs ce que je fais dans ce billet, même si ce n’est tout de même pas un service que je vais utiliser de façon intense. Dommage qu’on ne gagne pas de mots clés !

Conclusion 

Pour un individu qui fait de la veille pour son propre compte la version 3 alertes et 500 notifications par mois et vraiment au poil.  Pour une entreprise qui fait de la veille concurrentiel, il est clair que la version payante n’est vraiment pas chère du tout. Bien sûr, en étant un peu malin sur internet on peut pratiquement élaborer le même genre de veille sans passer par l’outil, mais pourquoi donc passer un temps fou  pour élaborer une veille alors qu’ici le service est déjà mâché.

Notez qu’il y aussi une application desktop que je n’ai pas testé, je laisse ça au pro de la la veille.

C’est Français !

En plus la boîte a été créée par des Français, alors j’aime assez faire de la pub quand une entreprise en française. Une niche qui va exploser quand google va annoncer la fin de google alerte.

 fr.mention.net

via email du CEO Edouard DE LA JONQUIERE et the nextweb

Tags:




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Nicolas |

Je n’avais rien remarqué avec Google Alert. Je vais surveiller. Je continue à en recevoir pour des trucs qui m’intéressent….

Commentaire de Thierry Roget |

@nicolas, ça marche toujours, mais sur certains mot clé je sais que google alert ne fait pas son boulot correctement. Aujourd’hui j’ai remis une alerte avec le mot clé “google”, et ça crache un mail toutes les demi heure, donc tout va bien pour l’instant

Commentaire de Klodeko |

Mention envoie bien des notifications par mail. Utilisé depuis novembre (vu chez l”ami Korben). Le quota gratuit peut être assez vite atteint selon la fréquence d’usage des termes recherché dans les flux Twitter et Facebook.
Effectivement, Google Alertes ne relève presque plus rien. Principalement des sites commerciaux (leboncoin…).
Merci pour le billet, toujours de qualité.

Commentaire de Trois alternatives à Google Alertes | Le Newbie |

[...] service présenté par Thierry Roget sur le blog Cocktail Web, présente l’avantage de posséder une interface web léchée et une application mobile. [...]

Commentaire de outil de veille sémantique sur des expressions |

[…] très vieil outil offert par Google et que Google n’ a pas encore abandonné. Vous avez aussi mention.net auquel je suis aussi abonné et qui est basé sur le même principe. Pour ceux qui ne connaissent […]

Commentaire de GoogleAlerts prend en compte les alertes langues et pays |

[…] jour (j’ai dit ça aussi avec GoogleReader) .  Je m’étais donc tromper en affirmant  Google Alerts n’alertait  plus). Notez qu’on avait déjà ce type d’alerte chez le concurrent  que j’avais […]

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire