Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Géolocalisation Les brebis et les loups

01/09/2012 ( humour ) 0 avis


En 2002, j’écrivais le texte suivant. Aujourd’hui on n’en est pas encore là mais on pourrait le faire.

Je viens de lire l’article sur un sujet similaire écrit en 2012, mais on n’est pas moins du texte que j’avais écrit!



face-a-une-menace-les-moutons-se-dirigent-bien-vers-le-centre-du-troupeau

___________________

Le berger sort de sa poche un agenda électronique un peu plus grand que ceux qu’on peut imaginer aujourd’hui, un agenda relié par satellite GPS pour se positionner dans l’espace. Cet agenda est alimenté à l’énergie solaire. Le berger d’un seul coup d’un seul peut voir apparaître en couleur l’ensemble de son troupeau de 800 bêtes en une foultitude de points lumineux verts sous fond de cartes IGN. Des points bleus sur son écran sont ses deux chiens qui veillent au grain. Et oui toutes ses brebis sont munies d’un système de géolocalisation qui permet non seulement au berger de surveiller son troupeau mais également l’état de ses bêtes grâce à un système de sonde de température placée judicieusement dans la cloche. La cloche direz vous ! Oui le système de géolocalisation s’appelle la cloche en souvenir aux bonnes vieilles cloches attachées au cou des bêtes au siècle dernier. C’est d’ailleurs l’endroit le mieux protégé de l’animal pour y placer le système.

Aujourd’hui le berger est heureux, il vient de souscrire au nouveau service des eaux et forêts. Un service gratuit de géolocalisation de loups après une traque gigantesque où une bonne partie des loups a également été munie de la Cloche. Le plus dur a été de mettre au point un système suffisamment solide pour qu’il ne s’endommage pas. La partie alimentation électrique est solaire avec des cellules sur le collier et une partie kinésique. Les points sont rouges, mais apparemment rien sur l’écran du berger, encore une nuit paisible en perspective. Par acquit de conscience, le berger appuie sur le bouton « lobo » qui lui permet de connaître la position du loup le plus proche : 14 kilomètres. Hier, il a eu peur, en pleine nuit il a été réveillé par son chien de berger électronique car trois loups s’étaient approchés de son troupeau à moins d’un kilomètre, mais fausse alerte. En même temps il sait que son propriétaire a la même information en temps réel chez lui, il n’y a pas de soucis à se faire. Pas de point orange aujourd’hui il n ‘y a aucune brebis malade.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire