Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Geolocalisation des vieilles photos: un exemple sur San Fransisco

24/01/2013 ( photo ) 0 avis


Une photo n’est plus rien sans sa géolocalisation, c’est-à-dire sans sa position sur une carte.

  • Une photo n’est plus rien, si elle ne figure pas sur les réseaux sociaux,
  • Une photo n’est plus rien si on ne sait pas à quel moment elle a été prise.
  • Une photo n’est plus rien si on ne peut pas identifier les personnes qui sont sur la photo.

Aujourd’hui tout cela est facilité par l’informatique et les plus remarquables outils aujourd’hui seraient instagram ou encore panoramio.



Sur cette carte par exemple on voit les endroits qui sont les plus photographiés dans le monde. Ce sont donc les lieux les plus touristiques en théorie.

Mais aujourd’hui, il manque une donnée fondamentale pour toutes les photos qui ont été prises avant l’ère de la photo numérique et du web2.0, c’est-à-dire carrément avant l’an 2000. Toutes ses vieilles photos qui sont dans nos tiroirs, toutes ses cartes postales, devraient être scannées, horodatées et positionnées sur une carte pour qu’elles reprennent un peu de vie!

A titre d’exemple, voilà un site intéressant  oldsf.org appelé « Old San Francisco » qui permet en quelques clics de retrouver des photos des deux siècles derniers sur une carte.  Il suffit de cliquer sur un des points noirs sur la carte pour voir apparaître des photos la colonne de droite.

Franchement si on pouvait avoir ça sur une échelle mondiale se serait extraordinaire. En fait, il y a quelques initiatives dans le même genre et je pourrais mentionner whatwasthere.com qui permet à tout un chacun de contribuer avec ses propres photos. C’est un travail de fourmis, mais si chaque français mettait une photo sur ce site, ça ferait une base de 60 millions de photos ! C’est la magie du crowd sourcing.

4 rue scribe paris

 oldsf.org

via  /plus.google.com/ compte google mpas

Étiquettes :




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire