Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Follow that page: surveillez les pages internet qui changent de temps en temps

09/07/2009 ( rss ) 2 avis


Il peut vous arriver parfois de tomber sur une page internet qui vous intéresse et qui est mise à jour de temps en temps, mais pas très souvent. Exemple un calendrier d’événement d’une association. Au lieu de scruter cette page en allant régulière visiter le site qui héberge cette page, il peut être utile de la faire surveiller par un tiers comme followthatpage.com

followthatpage surveiller automatiquement une page internet statique



En plus de cette fonction, il est possible d’y mettre des filtres?  (pas bien compris). Je ne sais pas comment réagit le système sur un blog où la barre lattérale bouge à chaque visite! Mais pour une vieille bonne page web1.0 cela fera l’affaire.  Attention si vous vous amusez à surveiller votre blog , ce site va gonfler artificiellement vos statistiques, puisqu’il va passer en revue la page principale toutes les heures voire plus!

J’utilise pour l’instant change detection depuis 1 an qui me donne pleine satisfaction, le scan se fait seulement une fois par jour.  Essayez également http://page2rss.com/ qui vous transforme n’importe quelle page en flus Rss (non essayé)

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Surveillez les pages Internet qui changent de temps en temps | Mini-Blog d'Asher256 |

[…] les pages Internet qui changent de temps en temps http://roget.biz/follow-that-page-surveillez-les-pages-internet-qui-changent-de-temps-en-temps « Il peut vous arriver parfois de tomber sur une page internet qui vous intéresse et qui est mise […]

Commentaire de transformer en rss presque n'importe quelle page internet (exemple twitter) |

[…] Les services qui offrent l’option de transformer une page internet qui ne possède pas l’option de flus rss, existent depuis longtemps.  J’en ai déjà d’ailleurs parlé sur ce blogue,(ici) […]