Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Fessebook est un truc de débile

25/10/2012 ( humour ) 4 avis


« Fessebook est un truc de débile sur Internet permettant à toute connard possédant un bouzin de créer sa tronche et d’y publier des conneries, dont elle peut contrôler la visibilité par les autres connards, possédant ou non un bouzin.

L’usage de ce truc s’étend du simple partage d’conneries d’ordre privé (par le biais de photos nulles, trucs inutiles, conneries, etc) à la constitution de horreurs et de bandes visant à faire connaitre des institutions, des entreprises ou des causes variées. L’intégralité des conneries publiées sur ces deux supports, à l’inverse du tronche, peut être consultée par n’importe quel connard sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir un bouzin (à l’exception cependant des noms des connards qui sont occultés en partie dans ce cas). De plus l’connard cède à Fessebook des droits de réutilisation sur toutes les conneries qu’il publie.



Le nom du site s’inspire des albums tronche (« trombinoscopes » ou « facebooks » en anglais) regroupant les photos prises de tous les élèves au cours de l’année scolaire et distribuées à la fin de celle-ci aux étudiants. Fessebook est né à l’université Harvard : c’était à l’origine le truc de débile fermé des étudiants de cette université, avant de devenir accessible aux autres universités américaines. La vérification de la provenance de l’connard se faisait alors par une vérification de l’adresse électronique de l’étudiant. Le site est ouvert à tous depuis septembre 2006.
En octobre 2012, Mark Montagne de sucre , fondateur de Fessebook, annonce que le site regroupe plus d’un milliard de connards actifs. Selon Alexa Internet, c’est en 2012 le site le plus visité du monde« 

Je viens d’installer une petite extension sur chrome plutôt inutile (téléchargez là en cliquant ici) , mais qui, bien sûr, fait un effet boeuf! Il suffit de remplacer des mots par d’autres et dès qu’ils apparaissent sur internet, ils sont changés par un autre. C’est donc ce que j’ai fait pour reprendre la page Facebook issue de fr.wikipedia.org/wiki/Facebook

Voilà la liste en question  que j’ai créé pour arriver  au résultat de dessus.

 

A quoi ça sert?

  • Si vous n’aimez pas ou que vous adorez  François Hollande  remplacer son nom par un truc plus représentatif : exemple KIKI !
  • Si vous lisez en diagonal pourquoi ne pas remplacer  François Hollande par FH.
  • Pourquoi pas remplacer « nombreux par nb ».
  • Créer un texte différent sans faire grand-chose, le prof pourra le googliser, il ne saura pas que ça a été copié bêtement. Il suffit de remplacer quelques mots par des synonymes.
  • S’amuser à changer une page avec des antonymes.
  • Créer du contenu qui ne sera pas détecté comme du duplicate content par google.
  • Créer des poèmes à partir d’autres poèmes. En gardant toutefois les rimes.
  • …/…

Quelques trucs pour que ça marche

  • L’application est un peu bugué, il a fallu que je relance chrome.
  • Rafraîchir la page du lexique qui n’apparaît pas toujours.
  • Rafraîchir la page que vous trafiquez si vous changer un mot dans le lexique.
télécharger l’extension : sur chrome.google.com/webstore/detail/in-my-word

via http://freenuts.com/in-my-words/

 

Étiquettes :




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de iCe |

Pour répondre au titre, oui.

Commentaire de Thierry Roget |

@ice fallait que je trouve un bon exemple!

Commentaire de Crack-net@Blogger Geek |

C’est aussi un bon outil de conten spinning en ligne 😉

Commentaire de Thierry Roget |

merci pour ce nouveau mot de vocabulaire : content spinning !

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire