Cocktail Web

Actualité des outils du Web



Braineet : pour parler directement aux marques, aux institutions

22/09/2014 ( idée de business ) 0 avis


Je viens de tester le service en ligne Braineet.com. Brainet est un service en ligne qui permet à tout internaute (consommateur) de suggérer des idées aux marques pour qu’ils améliorent leur produits.  N’étant pas vraiment dans la cible d’un tel service, j’ai failli zappé le service, mais comme je teste à peu près tout ce qui passe par ma souris d’ordinateur, j’ai donc jeté un coup d’oeil sur le service. 

Braineet.com est donc une sorte de réseaux social (tout est devenu réseau social) où l’on peut soumettre des idées aux marques, aux institutions… Il est aussi possible de  lire les idées des autres, liker les idées des autres et même se faire des amis qui ont les mêmes soucis. Ça m’a fait un peu penser à un service comme zendesk.com ou desk.com, mais multi-marque et complètement ouvert.



On commence  donc à écrire une idée en commençant la phrase par « Et si? », On peut ensuite liker les idées, les  commenter, les  partager  et surtout suivre l’évolution des idées. Il est aussi possible de suivre  un utilisateur donné en l’ajoutant dans notre réseau.

Voilà un peu ce que ça donne en matières d’idées que j’ai pu glaner sur le site :

  • Et si Nutella mettait enfin une languette sur l’infame opercule dorée, qui serait d’ailleurs rendu moins fragile ?  braineet.com/profile/299.
  • Et si la ratp installait ses sièges parallèlement à la rame comme dans le métro singapourien pour laisser plus de place aux gens debout?
  • Et si toutes les compagnies aériennes se mettaient au flash code à la place du billet papier ?
  • Et si toutes les compagnies aériennes au départ de paris mettait aux enchères toutes leurs places invendues (j’ai adoré, cette idée) ?
  • Et si les poignées de vélo étaient chauffantes pour éviter de porter des gants ?

J’en ai profité pour poster une idée que j’ai d’ailleurs twitté.

L’idée est bonne, il faudra maintenant que ce service décolle pour que les internautes adoptent en masse le concept, là c’est peut-être plus difficile.  De plus il faut faire une véritable chasse aux spammeurs.

Conclusion: comme la plate-forme est ouverte, on peut étendre le service, à la politique, aux universités, organisme d’état… Maintenant, pour ne pas lasser les internautes, il va falloir que les marques répondent et là c’est une autre histoire.

 

Étiquettes :




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire