Cocktail Web

Actualité des outils du Web



A la recherche d’un partenaire linguisitque sur internet avec Hellotalk.

12/06/2015 ( Elearning ) 0 avis


Les réseaux sociaux d’apprentissage sont nombreux sur internet (vous pouvez consulter la liste ). Avec l’arrivée des smartphones, la migration est en cours vers la mobilité et voilà donc une application uniquement disponible sur smartphone du nom de http://www.hellotalk.com

Pour les habitués, le principe est assez classique et typique des réseaux sociaux linguistiques. Il suffit de renseigner la ou les langues qu’on peut enseigner (généralement la langue maternelle) et la ou les langues qu’on veut parler et pratiquer. Ensuite le système nous propose une liste de contacts avec des partenaires binômes qui correspondent aux critères exigés.



La recherche de partenaire se fait via les critères de tric comme « en ligne »,  « le plus proche », « le plus proche »… Le mieux est de laisser l’application choisir elle-même (par défaut).

Par défaut, l’outil présentera les candidats les plus adaptés à votre profil.  Dans la capture d’écran qui suit, le truc n’a filtrer que des profils qui viennent de l’Inde, hum !Ce n’est pas forcément l’accent Indien que je recherche pour pratiquer l’anglais….

 Une fois qu’on a trouvé un partenaire éventuel, il suffit d’envoyer des messages avec une proposition honnête de mise en relation.

Pour l’instant, ma pêche aux contacts n’a fait que commencer, je n’ai donc pas pu tester en vraie grandeur. De toutes façons mon objectif n’est pas d’utiliser cette application, mais seulement de trouver des partenaires de conversation. Ça parait simple, mais il n’est pas évident de trouver un bon partenaire linguistique. Certes il existe une application VOIP sur l’application, mais je préfère vraiment les applications sur PC pour ce genre de service. Notez que sur l’application, on a tout ce qu’il faut pour échagner (chat, texte, traduction, envoie de photo….)

Pour éviter l’évasion de client, l’application bloque les liens url et les numéros de téléphone et analyse si le mot skype, whatsapp figure dans les messages. C’est un peu nul, car on a toujours les moyens de contourner la chose facilement.

Il semble que cette application n’a que peu de bouteille, et encore une fois, il faut que la base clients s’élargisse pour vraiment trouver  un bon partenaire et ce, très rapidement. Cela dit, si j’envoie  une moyenne de 1 messags par jour à 5 contacts, je devrais arriver à trouver un bon partenaire dans les quelques jours qui suivent. De plus, mise à part le critère de la nationalité, je n’ai pas d’exigence particulière (tout âge et genre indifférent).

Conclusion : je préfère tout de même les applications sur PC, car le mobile n’est tout de même pas la panacée en terme d’édition de texte. Bien sûr, les jeunes vont peut-être me contredire sur ce point.

Quelques conseils néanmoins : ce n’est pas l’outil qui va vous faire progresser dans les langues, mais c’est votre motivation.  Dse fois quand je présente de produit de ce type, je pense toujours au super gadget électronique qu’est le « pèse-personne »! Ce n’est pas lui qui va vous faire perdre du poids et bien c’est la même chose avec les applications de  langues.

Bon courage avec http://www.hellotalk.com

 

Étiquettes : , ,




Delicious Sauvegardez sur delicious! Ecrit par Thierry Roget

------------

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire