Cocktail Web

Actualité des outils du Web



7 étapes pour trier les flux RSS méthodiquement

21/11/2008 ( rss ) 18 avis


Je suis RSS phage. J’ai plus de 1000 flux RSS dans google reader. Évidemment je n’en lis pas le 100 ième. Toutes les semaines j’en rajoute et j’en élimine. Ces flux ne proviennent pas que des blogs, j’y mets tout ce qui est Rssisable et je trie.

Pour une veille techno Il est important de se créer une base de flux RSS pour bloguer et trouver au fur et à mesure du temps, les meilleurs sources qui vous inspirent pour votre blog, que ce soit de la cuisine, de la politique, de l’environnement… Voilà donc comment je procède pour trier un peu tout ça.



1) Je trouve un article d’un site ou d’un blog qui m’intéresse, généralement via google alert, delicious ou blogsearch ou via un Blog. Au début j’ai pris les top 100 wikio Allemagne, Italie, UK, France et US. (400 flux pour la mise en bouche)

2) Je m’abonne au flux du blog d’où provient l’article qui m’intéresse, je le mets dans la catégorie AAAnouveau

3) J’observe le flux quelques jours. il passe en catégorie AAA si je l’apprécie, il passe en catégorie BBB s’il est jeté (rarement éliminé quand même)

4) le flux en Catégorie AAA, va m’aider à trouver des idées de billets, soit par relais d’information soit par ricochet.

5) Les flux de la catégorie AAA peuvent éventuellement passer en catégorie A+++ si je les considère comme des sources (que du contenu original pas de recopie ou rarement). A ces flux je m’y abonne par mail en plus du flux RSS, l’histoire de garder le contenu précieusement sur mon compte gmail.

6) Au delà des catégories que je viens de citer, je colle d’autres étiquettes sur les blogs (argent,seo, higtech, outsider…

7) Je garde la majorité des flux que j’intègre dans mon lecteur, je résilie rarement un abonnement.

Ce processus est une boucle sans fin et je dois dire que je ne suis pas encore satisfait du résultat. Les choses s’affinent au fur et à mesure. En plus on voit qu’un blog en catégorie A+++ peut très bien passer dans les BBB car je m’aperçois que certains blogueurs s’essoufflent, ils n’ont plus rien à dire, ils ont exploité leur niche, ou c’est moi qui suis devenu plus exigeant ou les deux.

Pour les blogueurs débutants, cette liste se construit pas à pas, j’imagine qu’une bonne base de source prend au moins 1 an à construire. Sachez que cela fait à peine 3 mois que je procède ainsi et que je le fais avec google reader. Je garde netvibes pour les articles de journaux qui n’ont d’ailleurs rien à voir avec mon blog.

Vous pouvez commencer cette méthode en vous abonant à mon blog et bien sur en le mettant dans la catégorie A+++ directement. 😉

abononement rss

Étiquettes : ,




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Le blog de Kysban |

5 supports pour (se) convaincre d’utiliser les flux RSS…

Si de nombreux billets débattent de l’utilité des flux RSS ou donnent des conseils pour convertir ses visiteurs (comme cet excellent billet), ils sont cependant plus rare à s’adresser directement aux plus récalcitrants pour les aider à passer le…

Commentaire de Karedas |

Bonjour,

J’ai une petite question sur le point suivant:
6) Au delà des catégories que je viens de citer, je colle d’autres étiquettes sur les blogs (argent,seo, higtech, outsider…

Je suis utilisateur de google reader et je n’ai point trouvé le moyen de tagguer tout un flux. Je vois bien comment tagguer juste un sujet, mais un blog complet, je ne vois pas.
Si vous avez une astuce, je suis preneur, le tri par dossier trouvant très vite ses limites.

Commentaire de Thierry Roget |

Karedas, tu sélectionnes un flux de ton choix, puis tu vas dans « paramétrage flux ; cf la saisie d’écran ici tu sélectionnes un dossier (j’appelle ça étiquette). comme tu n’as pas encore d’étiquette, en bas du menu il y a l’option nouveau dossier, c’est là que tu crées ton nom de dossier (étiquette)

Commentaire de Aratta |

Ouh c’est compliqué comme méthode 😉
J’utilise quant à moi un classement par thèmes, et j’ajoute facilement les blogs. Après, si au bout d’une semaine je n’ai rien trouvé d’intéressant dans un flux, je le supprime (encore plus facilement s’il est tronqué)

Aratta et son denier billet..Un recrutement pas comme les autres

Commentaire de Aratta |

@Karedas: tu peux affecter à un flux plusieurs étiquettes/dossiers.

Commentaire de Mr Xhark |

Moi je classe les blogs de plus pertinents/intéressant à l’inverse. Donc en haut de la liste les meilleurs sources, en bas d’autres que je consulte plus rarement mais qui valent quand même le coup parfois…

je trouve que l’ergonomie de Greader est loin d’être parfaite et pourrait être bien améliorée (sans pour autant faire le tri/boulot à notre place)

Mr Xhark et son dernier billet..Découpez votre plage IP proprement

Commentaire de Thierry Roget |

En fait j’ai quand même pas trouvé la méthode idéale, je pense que d’ici un an, le truc sera au point. Avec encore plus de dossiers.

Commentaire de Mon bloc de blogs n°36 | Be Geek |

[…] – Si vous aussi vous suivez de nombreux blogs et que les listes de flux RSS s’agrandissent de jour en jour alors Thierry va peut être pouvoir vous aider. En effet celui-ci vous propose des conseils pour trier de façon méthodique vos flux RSS. […]

Commentaire de Catioucha |

Archiviste de métier, et de formation bibliothécaire/documentaliste, je dois admettre que le classement/indexation de mes flus RSS est en permanence remis en question et me cause beaucoup de soucis ! Je suis en effet toujours en train d’expérimenter de nouvelles solutions, jamais complètement satisfaite de celles en cours, et j’avoue que la vôtre est assez intéressante, même si elle trouve vraiment tout son intérêt dans cette démarche de veille technologique active que vous faites pour nourrir votre blog.

Dans mon cas, après avoir opté pour plusieurs sortes de solutions, la plus complexe s’approchant de votre solution (j’ajoutais un tag aux billets selon le degré d’urgence de la nouvelle à relayer, selon le travail à effectuer sur le billet et aussi selon la catégorie de mon blog à laquelle correspondait l’info), je suis revenue à quelque chose de très très classique : des catégories selon le thème. Point barre. Il faut dire qu’entre temps j’ai viré pas mal de flux et centralisé mes sources pro et persos sur le même compte. Sachant que je ne fais plus vraiment de veille, je peux y aller « à la cool » et me passer d’un système très élaboré.

Mais j’essaye toujours de satisfaire mes pulsions classificatoires sur mon compte del.icio.us en tentant de manipuler les tags et les bundles de façon a recréer une illusoire hierarchie dans mon système d’indexation… Le truc le plus dingue que j’ai fait jusque là c’est sur un compte devant me servir de « livre de cuisine virtuel », où chaque bundle (catégorie) regroupait les tags (mots-clés) correspondant à un seul type de recherche : les ingrédients d’un côté, le type de plat (entrée, dessert, etc.) de l’autre, etc.

Mais je suis bavarde, désolée…

Un autre des grands soucis dans les mêmes problématique de classement et d’indexation de l’information : les tags ! Ca vaudrait le coup de lancer un billet décrivant votre utilisation des tags et votre méthodologie en la matière, et de recueuillir les usages de vos lecteurs !

Je suis toujours très curieuse de découvrir quels usages font les autres en matière d’organisation, classement, indexation, veille, etc. (je crois qu’il convient de blamer la déformation professionnelle, qui dans mon cas me mène souvent à une sorte d’obsession compulsive de l’indexation matière : tag or not to tag, that is the question, huhu !)

Catioucha et son dernier billet..Liste de trucs à (ne pas) faire : procrastination le retour

Commentaire de Vu sur d autres blogs semaine 51 | Favoris |

[…] Thierry Roget se propose de vous faciliter la vie pour la gestion de vos flux rss avec 7 étapes pour trier les flux RSS méthodiquement […]

Commentaire de Thierry Roget |

Catioucha, j’ai récupéré ton commentaire dans les spams ouf, car vraiment faire un commentaire aussi intéressant et ne pas le voir publié je crois que tu m’en aurais voulu à mort.
Dans tes commentaires tu parles de delicious, j’imagine que tu les encapsule dans du RSS?
Quant au tag j’ai pas tout compris, de quels tags parlent tu? Si tu parles de mes tags du blog, et bien c’est encore un gros casse tête, car je confond les tags et les catégories. Sachant que les tags, je m’en sert exclusivement pour faire ressortir les billets similaires, un vrai sport parfois!

Commentaire de Catioucha |

Ah ben je suis contente d’avoir été déspammée, et je passe aussi au « tu » du coup 😉 Je te rassure ça m’arrive souvent de finir dans les spams, et sans doute que la longueur de mes commentaires est une réponse inconsciente à ce pb récurrent : au moins un gros pavé sans liens internet dans les spams ça met la puce à l’oreille 😉

Bref ! Pour Del.icio.us, je n’ai encore rien « encapsulé » en rss (je ne comprends pas très bien de quoi tu veux parler, j’avoue)… S’il s’agit de mettre sur mon blog une sorte de plugin affichant mes favoris enregistrés récemment sur cet outil, j’y songe mais ne suis pas encore passée à l’acte.

En ce moment j’essaye de réfléchir à une méthodologie efficace afin d’utiliser à bon escient tous les outils à ma disposition (delicious, twitter, google reader) pour mon blogging mais en les rendant « interopérables » et qu’il ne fassent pas doublon : chacun sa fonction, chacun son utilité, en gros. Mais si ça t’intéresse j’essayerai sur mon blog de synthétiser mes réflexions une fois mon test achevé. Là ça ferait trop long et je ne veux pas squatter ton blog…

Et pour les tags, oui, je parle effectivement des mots-clès, souvent mis en nuage (pour moi ce sera juste un nuage de tags, sivouplé, huhu). C’est un casse-tête pour beaucoup de personnes j’imagine, et étant d’une profession particulièrement maniaque sur tout ce qui est indexation matière, normes d’indexation, etc., je peux te dire que même moi je n’ai pas encore trouvé la solution qui va bien… mais que je déplore les usages qui sont généralement faits de ces outils par les blogueurs lambda (= non documentalistes, non bilbiothécaires, non obsessionnels du classement : en gros les gens normaux quoi 😉 ) qui ont tendance à balancer un gros pack de mots-clès au pif sans forcément avoir mis en place un vrai système cohérent au préalable…

En gros pour synthétiser, les catégories c’est la classification physique des billets (dans quel grand tiroir ils sont rangés en fonction d’un thème précis, vaste le thème), et les tags c’est la classification intellectuelle du document (quelles notions particulières précises sont recouvertes/traitées par le billet). Général et particulier en gros. Les deux sont complémentaires mais ne sont pas forcément redondants : ils ont même intérêt à ne pas l’être !

Je pense qu’un bon système de mots-clès doit – lorsque le domaine dont il est question le permet (= blog spécialisé et pas trop généraliste) – pouvoir se concervoir complètement « a priori » : c’est une sorte de concept que tu dois mettre en place avant même de commencer à tagguer, et que tu testes ensuite grandeur nature pour l’ajuster au fur et à mesure. En particulier il faut avoir en tête que tags et catégories ne doivent pas se recouper mais doivent être complémentaires, sinon si tes catégories suffisent à décrire ton contenu, à quoi bon rajouter des tags ? D’autant que la majorité des personnes n’utilisent pas les tags de toute façon et privilégient les catégories !

Donc si tags il doit y avoir, ils doivent représenter une plus-value réelle, un ajout d’information. Je t’avoue que j’ai testé plein de trucs, j’ai même failli abandonner complètement les tags. Là j’y reviens doucement même si tout mon contenu n’est pas encore taggué. L’optique choisie sur mon blog jeu par exemple : les catégories représentent les grands domaines et pour la section jeux par exemple il s’agit des différentes plate-formes de jeu (marque de console, PC) / en complément dans les tags je met le genre de jeu concerné, encore une fois il faut maintenir une cohérence et ne pas faire d’une façon un jour et d’une autre le lendemain. Si je choisis un mot au singulier, le lendemain je ne met pas de mot au pluriel par exemple, si je met un jour « jeu de rythme » en français, le lendemain je ne met pas « rythme game », tu vois ?

Mais je pourrais en parler pendant des heures… désolée d’avoir pris tellement de place dans tes coms… 😛

Catioucha et son dernier billet..Liste de trucs à (ne pas) faire : procrastination le retour

Commentaire de Thierry Roget |

Catioucha, merci encore pour cette contribution (je ne peux pas dire commentaire car vu la longueur, il faut mieux appeler cela contribution!
je vois que tu es une pro du classement et surement des outils associés.

Pour ce qui est de mon blog, j’essaye de suivre les conseils de pro, toutes mes pages doivent être accéssible en 3 clics et je dois pouvoir retrouver n’importe quel billet que j’ai écrit sans avoir à faire des recherches compliquées dans mon blog. A partir de là, j’opère sur mes tags, mes catégorie, mes archives ou sur mon moteur de recherche.

Pour ce qui est des tags et des catégories, j’ai bien capté ta définition, mais quant à la mettre en pratique, c’est moins évident.

Pour delicious et le RSS, tu peux lire les tags et les mettre en flux rss
exemple : le tag bibliothèque, donne
http://delicious.com/tag/biblioth%C3%A8que
les flux RSS correspondant à ce tag sont disponible tout en ba de la page
http://feeds.delicious.com/v2/rss/tag/biblioth%C3%A8que?count=15
Ce flux tu peux le mettre dans ton lecteur RSS et tu peux voir en live ce qui est indexé sur le mot clé bibliothèque tu ne rates rien sur le sujet

Commentaire de Catioucha |

Ah ! Je vois ce que tu veux dire : utiliser les tags des « autres » utilisateurs du service, afin de faire une veille sur un mot-clef particulier ! Non, je ne fais pas (encore) ça. J’utilise delicious pour mes propres bookmarks et j’essaye d’optimiser ma propre utilisation des tags en normalisant un minimum les choses selon « mes » critères : ce qui au passage revient à assumer que l’aspect social de l’outil ne sera pas complètement exploiter (je vais tagguer en français et au singulier là où d’autres vont, pour simplifier et être accessible au plus grand nombre, utiliser les mots anglais plus courants : par exemple je vais mettre « jeu_vidéo » au lieu de « game »). J’ai découvert à mes dépends que moins de tags il y avait, mieux c’était, parfois. Et que la gestion des « bundles » ou regorupements de mots-clés sur delicious c’est pas toujours le pieds. Mais i tu veux voir le plus gros délire classificatoire que j’ai fais jusqu’à présent, va voir cette page : http://delicious.com/poele_dans_la_main 😉

Catioucha et son dernier billet..Liste de trucs à (ne pas) faire : procrastination le retour

Commentaire de Darky |

salut !
je suis aussi un féru de Google reader (1100 flux actuellement, lus quotidiennement) j’aurais quelques question, parce que je ne m’organise pas du tout comme toi :

* peux-tu nous montrer un screenshot de ta liste de flux, son organisation par dossier etc.. car AAA, A++ etc ça me parait un peux indigeste.

*quand tu lis les flux d’un dossier, tu ouvres le dossier et tu parcours les flux blogs par blogs ? oubien tu click sur le dossier et lis à la chaine tout son contenu ?

merci d’avance !

Commentaire de Thierry Roget |

@Darky,
je fais un peu de tout dans ma lecture, je prend un dossier, je prend un flux, je recherche par mots clés et je passe par feedly

Commentaire de Edwin Khodabakchian |

Tres interessant ce billet/cet discussion. Dans feedly, on a ajoute la notion de favorit afin que pour chaque theme/categorie, l’utilisateur puisse faire deux piles. An lisant ce billet, je me demande si nous de devrions pas avoir 3 piles: « must read », « favorites », « others ». Qu’en pensez-vous?

Commentaire de Thierry Roget |

Feedly remonte les dossier de google reader, alors les AAA les BBB sont triés de la même manière, en plus je mets souvent les flux RSS dans plusieurs dossiers, ça me permet de trier encore mieux (dossier=catégorie=tag)

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Ecrire un commentaire