Cocktail Web

Actualité des outils du Web



2 recherches sur google dégagent autant de CO2 que pour se faire une bouilloire de thè

12/01/2009 ( Perso ) 10 avis


Un article sur le site de la BBC (Carbon Cost Revealed)  nous apprend que deux requêtes sur google dégagent autant de C02 que pour faire bouillir une bouilloire. Ce calcul a été produit par un physicien du nom de Alex Wissner-Gross. Google a répondu sur son blog (powering a google search) qu’une requête ne faisait dégager que 0,2 grammes. En comparaison, l’objectif européen pour un véhicule est de limiter l’émission de carbone pour un kilomètre parcouru en voiture à 140 grammes soit plusieurs milliers de requêtes. Google explique également q’une requête Google, dégage autant de joule que notre corps en 10 secondes. J’avais écris un article sur quelques statistiques (Une recherche sur internet consomme autant d’énergie qu’une lampe pendant une demi-heure) mais je n’étais pas très sur de mes sources! Voilà donc des données peut être plus fiables.

D’un côté on se rassure en disant qu’il est quand même plus économique au niveau du bilan énergétique de faire les choses sur internet plutôt que d’aller (par exemple) à notre banque en voiture pour vérifier le solde du compte au distributeur. De l’autre côté, on ne doit pas oublier que chacun doit contribuer à limiter les émissions de gaz à effet de serre. Même si notre contribution est minimum (le colibri qui éteint un feu,fait ce qu’il peut) il est important de faire notre devoir de citoyen. éteindre son réseau wifi la nuit, mettre en veille nos ordinateurs, éteindre nos écrans et en tant que blogueur écrire un petit article de ce genre pour influencer nos lecteurs…



Et puis faite comme standblog.org, posez vous quelques questions

Suis-je crédible quand je parle d’environnement ?

Étiquettes : ,




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Mr Xhark |

Je me suis toujours étonné de ne pas voir plus d’info là dessus ! J’avais vu un reportage qui m’avait fait peur sur les quantités d’énergie absorbés par des géants comme Google. Ils disaient qu’une recherche sur Google consommait autant d’énergie qu’une ampoule de 60w pendant 1h…

Google est aussi celui qui investit beaucoup dans le solaire donc il faut tout de même relativiser. J’avais d’ailleurs une fois parlé de la version écolo de Google 😉

Le souci c’est que pleins de serveurs dans le monde tourne à même pas 1% de load et consomme pour… rien.

Commentaire de Revue de web du mardi 13 fevrier 2009 [10] | Captain Web |

[…] transition, le buzz de ces dernières 24h: deux recherches sur Google consommeraient autant de CO2 que de se faire chauffer une bouilloire de T…. Personnellement je m’en tape, je ne boit pas de thé. Ca buzz également sur Apple. La […]

Commentaire de Poursan |

A mon avis il s’agit surtout d’un gros buzz pour faire connaitre la société CO2 Stats qui est l’initiateur de l’étude.  A mon avis une recherche sur google génére beaucoup moins d’équivalent CO2.

Commentaire de Mr Xhark |

@Poursan : j’avais déjà vu une étude similaire sans qu’il ne soit question de CO2 Stats…

Il est évident que Google consomme énormément d’électricité de part ses nombreux datacenter composés de plusieurs centaines de serveurs ! Et que si l’on ramène ça au coût qu’a une recherche Google on obtient réllement ce chiffre.
Une recherche ne coûte pas réellement, c’est un tout à prendre un compte ! Consommation des FAI, routeurs, climatisation des serveurs Google, etc…

Mais google n’est pas le seul, il est juste cité du doigt car tout le monde le connait. De nombreux serveurs à travers le monde fonctionnent à vide. IBM fait parti des entreprises dont les équipements (serveurs, calculateurs) consomment énormément et ils se mettent à proposer des solutions de virtualisation en remplacement pour limiter l’impact écologique.

Dlink par exemple convertit actuellement tous ces équipements pour qu’ils soient Green Ethernet.

C’est toujours pareil, si chacun s’en fou ça n’avance pas, si tout le monde fait un peu ça avance beaucoup.

Pour info : les datacentre de google consomment tellement d’énergie qu’ils sont placés très proches des centrales d’energies américaines, c’est dire.

Commentaire de Aurelien |

La plus grosse facture pour Google est l’électricité.
Dans ces conditions, le résultat n’est malheureusement pas étonnant bien que très impressionnant.

Commentaire de [Brève] Priceminister n’a jamais aussi bien porté son nom | Higherweb ::: Le BLOG |

[…] Notons tous de même que son passage de secrétaire d’état chargé de l’écologie au monde du web est atypique. Mais il y a aussi un gros travail « écologique » à réaliser dans les technologies del’ Internet, comme on l’a vu ces dernier jours (voir 2 recherches sur google dégagent autant de CO2 que pour se faire une bouilloire de thé). […]

Commentaire de Eric |

C’est faux, Google a démenti et démontré pourquoi :
http://googleblog.blogspot.com/2009/01/powering-google-search.html
Je m’étais fait avoir aussi :
http://www.presse-citron.net/co2stats-depollue-vos-sites-web
🙂

Commentaire de Thierry Roget |

@Eric tu as lu mon article en diagonale, je mentionne bien l’article de google (celui que tu as mis en copie)
je ne suis pas aussi catégorique, il y a deux formes de calcul, google calcule l’énergie juste avec ses propres ressources, c’est d’ailleurs assez facile à calculer. Maintenant si tu prends toute la chaine, le pc de l’internaute, les dslam, les routeurs, les fibres optiques, les répéteurs, les multiplexeurs, tu dois arriver à un résultat supérieur. Ce calcul est certes bouré d’hypothèses, mais je pense qu’il n’est pas farfelu.

Commentaire de Eric |

Effectivement Thierry, j’ai lu trop vite, au temps pour moi, quand on lit en diagonale on devrait s’abstenir de commenter, ou quand on commente on devrait lire moins vite :-0