Cocktail Web

Actualité des outils du Web



15 questions : 15 réponses pour bloguer sérieux

23/12/2008 ( blogging ) 26 avis


Voilà quinze questions que je me suis posées pour essayer de faire un arrêt sur image sur mon expérience des blogs. (8 mois sérieux, quelques années moins sérieuses).

1) Quels sont les qualités premières qu’un blogueur doit avoir pour construire un blog influent?



Mise à part la passion qui est le moteur de tout succès, un blogueur doit aimer partager, il doit ensuite trouver du contenu intéressant, il est curieux et inventif, il aime écrire. Avec ces ingrédients il doit également faire savoir qu’il existe, il doit donc être très actif dans les réseaux sociaux. Dernière qualité la persévérance.

2) Y a-t-il d’autres qualités cachées qu’un blogueur doit avoir?

Il faut trouver peut-être un style rédactionnel personnel. Si presse-citron est numéro 1 c’est, à mon avis, parce que le style d’écriture est unique. Côté technique, il faut respecter quelques bases d’optimisation pour être repêché par google.

3) Pensez-vous qu’on peut gagner sa vie correctement en blogant?

Je pense que oui! Cela dit il y a des moyens bien plus faciles de gagner sa vie. Je ne pense pas néanmoins qu’on puisse faire fortune avec un blog, gagner deux fois le smic devrait être un bon objectif.

4) En combien de temps peut-on arriver à gagner deux fois le smic avec un blog?

D’après mes estimatifs et surtout mes impressions du moment, il faut entre 3 et 4 ans pour arriver à gagner cette somme, à raison de 15 articles par semaine.

5) Quels sont les frustrations d’un blogueur?

Faire un article bien pensé, qui prend un temps fou à écrire et qui ne soit ni lu, ni commenté, et que google ne le remonte pas dans les requêtes. Et voir un article « bâclé » en cinq minutes et qui fait 4000 visites en une semaine.

J’ai une autre frustration, c’est que personne dans mon entourage familiale ne comprend vraiment pas pourquoi je blogue. Il y a également cette orthographe française qui me gonfle.

6) Quel est votre grand plaisir dans le blogging?

Savoir que certaines personnes qui lisent mon blog, surtout quand j’écris des articles sur le « coaching » , suivront quelques un de mes conseils et amélioreront leur vie.

7) Pensez vous que bloguer sur un sujet de niche est la solution?

C’est une idée reçue qui vient des USA! Je ne pense pas que ce soit le cas pour les blogs francophones. Je blogue sur le high-tech, sur l’art de bloguer, sur la photo et un peu de coaching, les trucs qui me font vibrer. Le conseil qui consiste à  trouver une niche et bloguer sur le sujet est pour moi complètement débile. C’est mettre la charrue avant les bœufs. Sur le long terme on ne peut bloguer que sur les sujets qu’on aime.

8) Justement si le sujet qu’on aime est déjà blogué à mort y a t’il une chance de devenir influent?

En France oui, je trouve que la blogosphère francophone est encore remplie de trous à combler. On peut y créer un bon contenu original et sympathique. Et puis, le temps a raison des petits blogs, je vois que beaucoup abandonnent en chemin, bloguer est un marathon. tout le monde peut courir un marathon.

9) Que pensez vous des blogs qui font de la pub comme le votre?

A partir du moment où on décide de faire de la pub sur un blog, il faut le faire bien et proprement. La pub adsense par exemple se doit d’être optimisée. Mettre de la pub en pied de page d’un blog, ce n’est pas la peine. Ceux qui ne lisent pas mon blog à cause des pubs passeront peut être sur une bonne idée ou un bon conseil.

11) Y a -t-il un business model pour un blog?

Il y a trois types de blog. Le blog de base qui s’apparente à un journal de bord, blog de famille, blog photo de vacances. Il n’ y a aucun business modèle derrière, c’est la majorité des blogs. Les cahiers et les albums photos ont changé de résidence.

Il y a le blog influent dont le moteur est la quête de notoriété. C’est un business modèle indirecte où le blogueur tire de son blog son côté people, va promouvoir son nom et ses idées ou la marque de son entreprise.

Il y a le blog pro qui va tirer des revenus directs. Sur cette famille très réduite aujourd’hui pour les blogueurs pro (20 en France?) et les blogueurs semi pros (quelques milliers?) Le modèle économique est très simple. Les gains sont proportionnels au trafic! 1000 visites = 3 à 8 Euros environ. Pour gagner 1000 € par mois, il faut faire 200 000 visites par mois.

12) Quel est l’avenir des blogs en France?

Je pense que le terrain est en friche. Bloguer est encore un mot péjoratif, il y a une certaine méfiance envers les blogs. Les agences de pub ne s’intéressent pas encore vraiment au sujet, je pense que d’ici deux ans le paysage aura bien changé. Il faudra peut être changer de nom! En anglais on s’appelle web publisher, c’est moins péjoratif que le mot blogueur.

13) Quels sont les défis à surmonter pour les blogueurs?

Il n’y a aucun défi à surmonter pour la majorité des blogueurs, puisse qu’on doit bloguer plaisir avant tout. Pour les blogueurs qui veulent gagner leur vie avec leur blog, évidemment il faut s’attendre à quelques années de disette publicitaire, au moins deux ans, avant que la crise commence à s’atténuer et que les publicitaires se rendent compte du potentiel de la blogosphère.

14) Quels sont les conseils que vous donneriez à un blogueur qui débute?

Bloguez plaisir et passion, le reste vient. Je pense néanmoins qu’il faut une qualité de base: aimer écrire. J’ai toujours écrit depuis très petit, j’ai écrit de nombreuses lettres qui sont des véritables blogs analogiques.

15) Quels sont vos objectifs pour vos blogs?

J’ai l’intention de monétiser plus ce blog. Il y a une certaine proportion entre le nombre de billets émis et les visites! C’est une question de temps! L’avantage réside plus dans le fait que je désire changer de résidence régulièrement. De nombreux projets courrent dans ma tête et le blog me suit! N’est-ce pas une formidable opportunité! Pouvoir se déplacer dans le monde sans rupture, c’est aussi ça le véritable business model de mon blog.  Cela dit je ne suis pas encore sûr d’arriver.

Étiquettes :




Ecrit par Thierry Roget

------------

» Suivez les commentaires de ce billet par RSS

Commentaires

» Abonnez vous au flux RSS des commentaires de ce billet

Commentaire de Kameyoko |

Réponses très instructives. C’est vrai que le blogging est encore à « défricher », non seulement pour les bloggeurs, mais surtout pour les marques qui ne saisissent pas le potentiel à mon avis.

Comme dit dans ce billet, la règle pour continuer et exister c’est d’aimer ce qu’on fait et surtout aimer le partager. La monétisation ou la notoriété doivent venir après.

Un point m’a particulièrement intéressé, c’est la notion de niche. Depuis quelques temps je m’interroge sur le mariage niche et diffusion du blog (et pour cause je suis un peu dans une niche). Je ne reviens pas sur la passion qui doit animer chaque bloggueur avant tout.

Quand on est dans une niche je pense qu’il est assez dur de faire connaitre son blog et de le diffuser. Pourquoi? D’une part à cause de la segmentation de la blogosphère (je ne parle pas des blogs type « skyblog » ou journal intime). Si on exclue le trafic en provenance des moteurs de recherche, le trafic d’un blog et sa notoriété vient aussi du fait qu’on arrive ou pas à intéresser les gens fréquentant les digg likes, les réseaux sociaux et les blogs amis. Or il faut quand même bien reconnaitre qu’il s’agit essentiellement de bloggeur et qui, pour la plupart, sont très orientés « geek », « technologie », « conseil blogging » ou « webmarketing » en général. Donc quand on sort un peu de sentiers battus, on a potentiellement moins de chances d’intéresser ces personnes là.

Et puis, il y a tout simplement une question de bon sens. Si on blog sur un thème de niche, bah forcément on touche statistiquement moins de monde, sinon ça s’appelle plus une niche :).

Par contre l’avantage d’une niche c’est qu’il est plus facile, je pense de fidéliser un lecteur.

C’est pourquoi, m’est avis qu’il est plus dur pour un blog de niche de générer du trafic, et derrière encore plus de le monétiser.

En tout cas billet enrichissant et merci pour le retour d’expérience

Commentaire de Kameyoko |

Réponses très instructives. C’est vrai que le blogging est encore à « défricher », non seulement pour les bloggeurs, mais surtout pour les marques qui ne saisissent pas le potentiel à mon avis.

Comme dit dans ce billet, la règle pour continuer et exister c’est d’aimer ce qu’on fait et surtout aimer le partager. La monétisation ou la notoriété doivent venir après.

Un point m’a particulièrement intéressé, c’est la notion de niche. Depuis quelques temps je m’interroge sur le mariage niche et diffusion du blog (et pour cause je suis un peu dans une niche). Je ne reviens pas sur la passion qui doit animer chaque bloggueur avant tout.

Quand on est dans une niche je pense qu’il est assez dur de faire connaitre son blog et de le diffuser. Pourquoi? D’une part à cause de la segmentation de la blogosphère (je ne parle pas des blogs type « skyblog » ou journal intime). Si on exclue le trafic en provenance des moteurs de recherche, le trafic d’un blog et sa notoriété vient aussi du fait qu’on arrive ou pas à intéresser les gens fréquentant les digg likes, les réseaux sociaux et les blogs amis. Or il faut quand même bien reconnaitre qu’il s’agit essentiellement de bloggeur et qui, pour la plupart, sont très orientés « geek », « technologie », « conseil blogging » ou « webmarketing » en général. Donc quand on sort un peu de sentiers battus, on a potentiellement moins de chances d’intéresser ces personnes là.

Et puis, il y a tout simplement une question de bon sens. Si on blog sur un thème de niche, bah forcément on touche statistiquement moins de monde, sinon ça s’appelle plus une niche :).

Par contre l’avantage d’une niche c’est qu’il est plus facile, je pense de fidéliser un lecteur.

C’est pourquoi, m’est avis qu’il est plus dur pour un blog de niche de générer du trafic, et derrière encore plus de le monétiser.

En tout cas billet enrichissant et merci pour le retour d’expérience

Commentaire de Anthony |

Je vais te donner mon avis sur le 15 ème points :
Monetiser plus ? Quand on regarde ton blog avec  Adsence , Ad42 … je trouve que tu en a assez maintenant tu ne les exploite pas assez.
Pour Ad42 met 4 encarts à la place de 2 encarts et supprime Adsence et les autres et fait 2 à 3 articles sponsorisé , ce qui te rapportera 2 fois + d’argent sans augmenter les publiciter.

Commentaire de Nicolas |

J’ai tendance à tiquer sur la niche : pourquoi dire qu’il faut faire du généraliste ? Un blog ou n’importe quel site (de contenu) présent sur une niche sera plus facile à monétiser et plus rentable (en terme €/VU) de fait du sujet spécifique.
Et être sur une niche peut être une passion avant d’être une recherche.
Enfin être sur une niche permet de plus facilement trouver son public … car il y a moins de monde. CQFD.
A petite ou grande échelle et quelque soit le secteur c’est d’ailleurs toujours la même problématique : généraliste = marge réduite et volumes élevés pour gagner sa vie, niche = marge accrue et volumes réduits pour revenus similaires.
Pour le reste ma foi … passion et plaisir d’écrire sont pour toi les maîtres mots et c’est peu de le dire !

Commentaire de Anthony |

Une notoriété ?
Je pense que tu l’a suffisament pour en trouver .

Commentaire de Nicolas |

@Thierry : regardes blogeee.com par exemple, c’est une niche et la monétisation me semble-t-il n’est pas des plus mauvaise.
Un niche permet aussi de présenter des services à forte valeur ajoutée associés, exemple encore sur ce même blog avec un guide d’achat 😉

Commentaire de 25 conseils pour bloguer efficacement |

[…] petit clin d’oeil à Thierry, je vous invite également à lire sa réfléxion pour “bloguer sérieux“. Partager, twitter, buzzer ou digguer ce billet […]

Commentaire de Mr Xhark |

J’avais un billet en rédaction à ce sujet, le voilà publié : http://blogmotion.fr/internet/25-conseils-pour-bloguer-efficacement-1665

Commentaire de Thierry Roget |

Xhark merci pour le renvoi de ton article,
@Nicolas, tu as raison blogeee est une niche porteuse, mais pour moi ce n’est plus un blog, c’est déjà une revue spécialisée, bon ok, la limite entre un blog et un magazine est devenue un peu flou! je met de l’eau dans mon vin!

Commentaire de Maigreta |

<quote>En France oui, je trouve que la blogosphère francophone est encore remplie de trous à combler. </quote>
Sur ce point – et tous les autres d’ailleurs, je suis entièrement d’accord. La blogosphère française a besoin de blogueurs, le contenu est loin d’être abondant dans certains rubriques. Elle me semble trop éparpillée et pas assez unie et peut-être trop fermée sur elle-même également.

Commentaire de Pepitos |

Bon article .
Je ne suis pas non plus d’accord sur les niches . Je pense au contraire qu’un blog a plus de chance d’attirer et de fidéliser son lectorat sur le long terme avec des niches plutôt que des sujets vus 1000 fois ailleurs .
Pour ce qui est de la pub ad42 , la non plus je ne suis pas d’accord avec le fait d’augmenter les cases. Pour un annonceur , seul la visibilité de son 125×125 est importante . Plus il y a de carré , moins le sien sera visible .
Enfin , gagner 2 fois le smic en blogguant me parait utopique à de très rares exceptions ( peut être que je me trompe ! )
Encore bravo pour cet article fort interressant .

Commentaire de Thierry Roget |

@Kameyoko merci pour tes commentaires, rattrapés in extremis dans les spams! je crois que tu as bien résumé l’aspect niche et non niche. Excellent
@Pepitos, je vois que les avis sont partagés sur la niche. Mon ressenti est par rapport au friche francophone, peut être que d’ici deux ou trois ans, les blogs de niche seront plus reconnus. Pour l’instant dans l’esprit des français blog = pas sérieux, mais l’opinion va changer.
Pour le rendement à 2 fois le smic, (ce qui n’est pas extraordinaire). Cela correspond à environ 2500 € brut, cela fait 500 000 pages vues par mois. Korben et Papygeek font presque 1 million. Mon blog fait 45 000 pages vues par mois, si je compte 10 000 pages vue par mois supplémentaire tous les mois, je serais à 300 000 pages vues par mois fin 2010, si la progressio, est linéaire bien sur.
@commissaire maigret, merci pour ton avis éclairé. Après 8 mois de blogging, j’ai le même conclusion. je reprendrais ce billet dans un an, pour faire un feedback!

Commentaire de evil |

Instructif

Commentaire de Vent des blogs #29 | Fredzone |

[…] on termine avec Thierry, qui pose 15 questions incontournables pour qui souhaite bloguer bien, bloguer […]

Commentaire de Adrien |

Le blogosphère est peu connue, avec des aprioris négatifs mais je pense que tout ça tend à se démocratiser. Pour moi, les perspectives semblent plutôt bonnes pour les bloggueurs.

Commentaire de Antoine |

juste une question, comment évalues-tu le CPM entre 3 et 8€ ?
enfin comment tu penses qu’un blog ferait pour obtenir un CPM pareil ? Deja que la pub au cpm n’existe presque plus …
tu l’a calculé vis à vis de tes résultats adsense ?

sinon ta croissance en terme de trafic ne pourrait être linéaire, il y a moment, lorsque tout est puisé la croissance baisse. Enfin c’est souvent comme ca.

Commentaire de Thierry Roget |

@Antoine, je te renvoie sur un billet que j’ai écrit pour en arriver à un tel résulat. Si on veut monetiser son blog se donne un objectif de 8€ pour 1000 pages vues. Il sagit d’un benchmark que j’ai fait sur les gains mensuels de plusieurs blogs. Perso, je suis plus près de 5 € que des 8 €, mais c’est parce que je ne fais pas encore de billets sponsorisés

Commentaire de Antoine |

il faut savoir que les gros blogueurs ont aussi acces a des post sponso, publi-post et partenariat (qui leur rapportent beaucoup) qui ne sont pas accessible a tous

j’ai du mal a voir comment tu arrives a 5€ le cpm avec seulement adsense et linklift…
perso je serais proche de 4 si j’avais mes ad42 de prises

et encore on parle de cpm, mais pour les blogs ce n’est plus trop important, linklift et les partenariat directe ne sont pas forcement calculé sur le cpm

Commentaire de Thierry Roget |

Antoine, j’ai également ad42 et Amazon. Pour devenir gros blogueur effectivement, il faut crever le nuage, mais c’est comme ça dans toutes les situations de la vie analogique. Pour mon calcul, je prends les revenus du mois je divise le tout par le nombre de visites et je multiplie par 1000, ainsi linklift et ad42 sont ramenés au revenu pour 1000 pages

Commentaire de Antoine |

ok, donc tu calcul un ecpm classique
amazon ca marche bien ?
(d’ailleurs j’arrive pas a les trouver les bannières amazon)

Commentaire de Thierry Roget |

Pour amazon, non c’est vraiment très peu rentable voire mon billet sur le sujet! Faire de l’argent avec Amazon, étude de cas. Effectivment j’ai abandonné Amazon sur ce blog, je continue sur un autre.

Commentaire de Morgan |

Merci pour cette petite liste forte interessante!
Je commence tranquillement dans le blogging, et je dois avouer que j’ai pour le moment quelques difficultés, non par manque de passions, ou de sujets d’intérêt mais parce que je me pose toujours mille et une question avant de publier ou non (j’ai je ne sais combien de brouillon qui trainent… 😛 ) Par contre malgré ce début, je me retrouve facilement dans le point 5 ^^

En tout cas, ces conseils vont surement m’aider, bien que l’objectif n’est ni d’être influent, ni de gagner d’argent pour ma part, simplement de trouver déjà mon propre style et d’avoir une vitesse de croisière en terme de publication supérieur à 2 articles /mois 😀

Ah oui, pour ce qui est des niches, j’ai pu voir que les avis divergeaient, et je partage celui de ceux qui pensent que cela peut avoir un intérêt et être transformable. En fonction de la niche, si celle ci est sur des produits à fortes valeurs ajoutée et qu’on arrive à devenir une sorte de référence soit pour les moteurs de recherche soit pour le public, alors en utilisant le « lead » on peut très bien gagner sa vie! Exemple les voyages, les bijoux luxe, l’electronique haute de gamme, il suffit que quelqu’un achete un fois par semaine via le blog et on fait son mois tranquillement 😉

Commentaire de Thierry Roget |

Morgan, le principal pour un blog débutant c’est de se jeter à l’eau! Après les choses convergent vers ce qu’on aime le plus. Par exemple, sur ce blog je parle de plus en plus de photo, ce n’était pas prévu au début!

Commentaire de claudel |

Élément à considérer aussi, faudrait commencer à différencier les blogues français (de France) de ceux du Québec. Si les sites sont souvent faciles à différencier, grâce au .fr ou .ca ou à la publicité en euro sur le site, dans un blogue (moi, Québécoise moi, décidée écrire blogue et non à l’anglaise: blog), c’est une tout autre affaire. Je vous aime beaucoup, chers Français, mais il y a des fois, je ne m’identifie pas à vos préoccupations.
Ça doit être le même problème en anglais, pire encore je supose parce que beaucoup de pays anglophones.

Commentaire de Thierry Roget |

Claudel, pour le high tech que ce soit un blog Suisse Belge, Canadien ou Français, je pense que ce n’est pas important.

Commentaire de claudel |

Rien que dans le choix de l’expression « high tech » déjà on se différencie, mais il est vrai qu’en ce qui concerne ce sujet, peu importe. Vos conseils d’ailleurs en tant que blogeur conviennent tout à fait à 90% pour le Québec. C’est quand on vient pour commenter l’actualité ou discuter d’un livre paru à Montréal, le pauvre lecteur va s’arracher les cheveux s’il veut se le procurer. Ou encore si on parle de galerie d’art, d’expositions à voir. Mais j’avoue que j’aime bien entretenir la confusion parfois, moi qui aime les voyages…